Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Costockage lève 250 000 euros pour développer son offre de location

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Après un an d’existence, le site de location d’espaces de stockage entre particuliers réalise sa première levée de fonds. Costockage prévoit d’augmenter les flux sur son site et, à terme, d’emporter jusqu’à 10 % du marché du self-stockage.

Costockage lève 250 000 euros pour développer son offre de location
Costockage lève 250 000 euros pour développer son offre de location

Airbnb fait des émules en France. Mais pour le stockage de meubles plutôt que pour l’hébergement hôtelier. La jeune société Costockage, créée en 2012 pour un lancement commercial à l’été 2013, vient de lever 250 000 euros pour renforcer son développement.

Costockage a mis au point une plate-forme internet sur laquelle des particuliers peuvent mettre en location un espace de stockage de quelques mètres cubes (cave, grenier, garage, etc.) pour d’autres particuliers, à la manière d’un garde-meuble. Le service est gratuit pour le propriétaire qui dépose son annonce, Costockage se rémunérant par une commission sur le loyer.

En plus d’assurer la mise en relation, le site met en place des outils de notation des parties prenantes pour assurer la confiance, mais aussi un service de paiement en ligne et une assurance automatique sur le local loué et les biens stockés.

Déjà 40 000 m3 en location

"Aujourd’hui, nous avons 40 000 mètres cubes en location sur le site", confie Adam Levy-Zauberman, le cofondateur de l’entreprise avec Mickaël Nadjar. Une grande partie de l’espace de stockage en location se trouve en région parisienne, même si le site couvre toute la France.

Costockage en chiffres

Chiffre d’affaires : NC
Effectif : 8 personnes
Montant de la levée de fonds : 250 000 euros
Investisseurs : Business angels
Secteur : numérique, stockage de meubles

La levée de fonds permettra aux jeunes entrepreneurs de poursuivre l’amélioration technique de leur plate-forme internet, afin de continuer à simplifier l’expérience de l’utilisateur. Elle vise également à développer le flux d’offres en ligne. "Cette levée de fonds doit nous permettre d’atteindre une densité équivalente à celle de Paris dans les cinquante premières villes de France, soutient Adam Levy-Zauberman. Dans ce secteur, l’offre génère la demande."

La jeune entreprise, qui compte huit personnes dans son effectif, commence à construire son équipe commerciale et son service client, pour aider les locataires et les loueurs dans leur démarche. A terme, elle ambitionne de s’arroger 10 % du marché du "self-stockage", ce dérivé plus flexible de la technique des garde-meubles, qui représente un marché de près de 200 millions d’euros en France.

Pour assurer cette croissance, Costockage mise notamment sur des prix attractifs pour les locataires. Le site revendique des tarifs deux à trois fois moins chers qu’un garde-meuble traditionnel pour la location du mètre cube.

La jeune société prévoit ensuite, une fois qu’elle aura consolidé sa position en France, de s’attaquer à l’international. Pour une prochaine levée de fonds, peut-être…

Arnaud Dumas

L’argument convaincant

Le modèle économique d’Airbnb fonctionne. Costockage a réussi en quelques mois à constituer un stock d’espace à louer et à faire venir des internautes sur sa plate-forme, reste à atteindre la taille critique pour devenir rentable.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale