Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Covid-19 : Baidu enregistre une baisse record de 7% de ses revenus au premier trimestre

Le géant chinois Baidu a enregistré une baisse de 7% de ses revenus au premier trimestre 2020. Il l'attribue à la frilosité des annonceurs à investir dans des campagnes publicitaires pendant la pandémie de Covid-19. Alors qu’une concurrence émerge sur certains pans de son activité, la société anticipe un changement de stratégie... et affirme être optimiste quand à ses résultats au second trimestre au vu de la reprise économique en Chine.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Covid-19 : Baidu enregistre une baisse record de 7% de ses revenus au premier trimestre
Covid-19 : Baidu enregistre une baisse record de 7% de ses revenus au premier trimestre © Flickr/Daniel Cukier

Baidu a eu bien du mal à monétiser l’affluence record sur sa plate-forme au premier trimestre 2020, alors qu’une part de la population chinoise était confinée dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19. L’équivalent chinois de Google a indiqué ce mardi 19 mai 2020 avoir enregistré 22,5 milliards de yuan – soit environ 2,9 milliards d’euros – de revenus, ce qui correspond à une baisse de 7% par rapport à la même période l’an dernier. Mais le géant du Web affirme avoir de quoi être optimiste. Après s’être contractée de 6,8% depuis le début de l’année, l’économie chinoise semble repartir à mesure que la situation sanitaire s’améliore dans le pays.

DES REVENUS PUBLICITAIRES en baisse

Selon le Chinois, les recettes publicitaires n’ont pas été à la hauteur de ses espérances. Malgré une utilisation de ces services en hausse, ces dernières ont baissé de 27% au premier trimestre – au point de plomber les résultats généraux du groupe. A noter que si les revenus générés par son service de streaming iQiyi ont augmenté de 9% sur un an, Baidu fait face à la féroce concurrence d’acteurs émergents sur ce créneau. Les vidéos courtes que propose notamment TikTok font carton plein… et la société mère de ce dernier, ByteDance, marche sur les plates-bandes de l’alter-égo chinois de Google avec le lancement récent d’un moteur de recherche.

Baidu entend, en réponse, poursuivre la différenciation de ses services et indique vouloir se concentrer sur les vidéos longues dans une poignée de thématiques seulement – ce qui lui permettra d’intercaler des publicités au cours du visionnage. De quoi améliorer dans un même temps l’engagement des spectateurs et la rentabilité de iQiyi. D’ici à la mise en place de cette stratégie, l’entreprise dit s’attendre à une reprise rapide des investissements publicitaires à mesure que les restrictions de voyage seront levées.

Baidu assure, par ailleurs, avoir enregistré des statistiques encourageantes dans d’autres domaines – comme la diffusion vidéo en continu, le cloud ou encore les appareils intelligents. La société cite en exemple son application principale, qui aurait gagné 28% d’utilisateurs quotidiens (222 millions à date) au cours du premier trimestre. De ce fait, le groupe s’attend à dégager entre 25 et 27,3 milliards de yuan au second trimestre – ce qui représenterait, cette fois, une croissance de 4%.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media