Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

De la nouvelle stratégie de Twitter à Connectifier, qui veut injecter de l'IA dans le recrutement : une semaine dans la Silicon Valley

Quelles actualités ont fait vibrer la Silicon Valley cette semaine ? Nora Poggi, la correspondante de L'Usine Digitale à San Francisco, détaille les annonces clés des derniers jours. Twitter lance un nouveau produit, Intel achète un concurrent de Google Glass pour les athlètes, et plusieurs start-up lancent l'offensive sur des marchés en quête de sang neuf.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

De la nouvelle stratégie de Twitter à Connectifier, qui veut injecter de l'IA dans le recrutement : une semaine dans la Silicon Valley
De la nouvelle stratégie de Twitter à Connectifier, qui veut injecter de l'IA dans le recrutement : une semaine dans la Silicon Valley © Connectifier

Twitter tente de rebondir

La saga Twitter continue. Après la démission de son PDG Dick Costolo, Twitter a annoncé une première vaste campagne marketing auprès du grand public et surtout un nouveau produit, Lightning, pour mettre les événements au coeur de son modèle économique. Comme l'explique Buzzfeed, l'équipe éditoriale de Twitter définira les grands événements de la journée, et en fera une collection de tweets, images et vidéo pour expliquer ce qui se passe. Ces "paquets" seront au centre de la homepage de Twitter, et intégrables partout sur Internet - ils seront donc accessibles y compris aux utilisateurs en dehors de Twitter, et à ceux qui n'utilisent pas encore le réseau social.


Par ailleurs, Twitter a annoncé l'acquisition de la startup basée à Cambridge Whetlab, spécialisée dans le machine learning, pour accélérer ses propres efforts sur le sujet.

 


Cela n'a pas empêché l'investisseur du réseau social Chris Sacca de faire des siennes à nouveau en racontant la débâcle des dernières semaines sur son propre blog.

 

Intel veut ses lunettes intelligentes

 

Intel a acheté la start-up Recon Instruments, un fabricant d'affichage tête haute pour les athlètes. Recon vend deux produits: le Recon Snow2, qui est un masque de ski avec un écran intégré et le Recon Jet, une paire de lunettes de soleil pour les cyclistes et les coureurs, aussi avec un écran intégré. Intel n'a pas révélé les conditions de l'acquisition, mais un porte-parole a déclaré que la somme était "petite et pas importante financièrement pour Intel." Le site spécialisé Techvibes a rapporté qu'Intel a payé 175 millions de dollars.

 

Marissa Mayer défend la stratégie de Yahoo

 

"Nous ne sommes peut-être pas être la plus grande entreprise technologique mais nous comprenons les médias", a déclaré Marissa Mayer, lors de la conférence sur la technologie de Bloomberg à San Francisco, tentant de définir la stratégie de Yahoo, entre une société de média et une entreprise du secteur technologique. "Et nous ne sommes peut-être pas la plus grande société de médias, mais nous sommes les plus grands qui comprenons la technologie."

 

Marissa Mayer faisait allusion à la récente entente exclusive de Yahoo avec la Ligue nationale de football pour accueillir sa toute première diffusion web en direct d'un match de la saison régulière en octobre. Son approche, comme celle d'un codeur agile, est itérative - elle dit que la société a fait beaucoup d' "expériences" en 2014. Maintenant, cependant, elle affirme être axée sur "l'obtention de résultats".

La start-up Doctor on Demand lève 50 millions de dollars pour révolutionner l'industrie médicale

La start-up "Docteur à la demande", basée à San Francisco, offre aux clients des séances privées virtuelles avec des médecins, soit via un compte individuel, soit par le biais de partenariats avec des employeurs. Ce modèle de plate-forme virtuelle de visite chez le médecin est de plus plus en proie à la concurrence. Docteur à la demande prévoit d'utiliser cet argent pour construire une équipe de vente et servir une plus grande base de clientèle d'entreprise. La PDG de la start-up 23andme et l'épouse de Sergey Brin, Anne Wojcicki, est l'une des investisseuses.



L'intelligence artificielle au service du recrutement

Connectifier, une start-up fondée par deux anciens ingénieurs de Google, a déjà amassé une clientèle forte de dizaines de milliers de recruteurs dans la technologie, la finance, le retail, et la santé, comme le raconte Techcrunch. La start-up lance publiquement son produit et annonce 6 millions de dollars de financement. L'approche de Connectifier face au défi du recrutement est d'utiliser l'analyse big data et le machine learning pour couper à travers la jungle des données sur Internet et créer des profils pertinents d'individus. Ces profils peuvent être trouvés de manière proactive par les recruteurs, même quand l'individu n'est pas réellement à la recherche d'un nouvel emploi.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Béa
19/06/2015 14h39 - Béa

Merci ce petit récapitulatif des dernières news de la Silicon Valley. La plateforme "Doctor on demand" me laisse perplexe.C'est déjà la croix et la bannière pour se faire soigner par un bon médecin. Je me demande quelle garanties on peut avoir sur ce genre de service ? Pour Connectifier dernier produit de Twitter, je me demande comment ils comptent sortir du lot avec le nombre de plateforme existante.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale