Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

De la visite de Narendra Modi chez Facebook à la polémique du Web Summit, une semaine dans la Silicon Valley

Quelles actualités ont fait vibrer la Silicon Valley cette semaine ? Nora Poggi, correspondante de L'Usine Digitale à San Francisco, revient sur ce qui a agité la capitale mondiale du numérique ces derniers jours. Facebook fait les yeux doux à l'Inde, une application permettant de noter les individus fait scandale, deux conférences pour start-up concurrentes s'attaquent à coup de tweets, et l'émission de télé-réalité made in Silicon Valley "Bazillion Dollar Club" prend l'eau.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

De la visite de Narendra Modi chez Facebook à la polémique du Web Summit, une semaine dans la Silicon Valley
De la visite de Narendra Modi chez Facebook à la polémique du Web Summit, une semaine dans la Silicon Valley © Capture d'écran Facebook

Facebook accueille le Premier ministre indien

 

Mark Zuckerberg a reçu le Premier ministre indien le 27 septembre pour une session de questions-réponses en public. Le patron du réseau social en a profité pour annoncer son soutien à l'initiative "Digital India" qui amenait Narendra Modi dans la Silicon Valley. Ce projet du gouvernement indien vise à offrir un meilleur accès à l'Internet haut débit dans le pays et plus d'emplois dans le numérique, afin d'élever le niveau de vie des habitants. Narendra Modi et Mark Zuckerberg ont eu une réunion en tête-à-tête avant l'événement, soulignant l'approfondissement des liens entre l'Inde et la Silicon Valley, dont les destins semblent de plus en plus liés. Facebook, en effet, courtise particulièrement le marché indien. Le patron du réseau social a ensuite encouragé les utilisateurs à afficher leur soutien à l'Inde numérique en colorant leurs photos de profil, déclenchant une polémique. De nombreux commentateurs ont en effet remis en question les intentions de Facebook, évoquant sa volonté de mettre en avant sa propre initiative favorisant l'accès à internet dans le monde, Internet.org.
 

 

The most amazing moment this morning was when Prime Minister Narendra Modi and I talked about our families, and he...

Posted by Mark Zuckerberg on dimanche 27 septembre 2015

 

 

Le "Yelp des individus" fait scandale

 

Une nouvelle application, Peeple, a déclenché une polémique avant même son lancement, prévu en novembre. Peeple se présente comme une plate-forme permettant de "noter les gens qui interagissent avec vous dans votre vie quotidienne.".  Elle permet d'évaluer n'importe qui au niveau professionnel, romantique et personnel, du moment que l'on possède un compte Facebook et un numéro de téléphone. Un article sur le site du Washington Post, qui qualifie l'application de "terrifiante", a ouvert les vannes à un flot de critiques. L'expert Brian Solis y est même allé de son avertissement sur son blog : "stoppez cette application avant sa publication". Mais sa fondatrice de Peeple Julia Cordray est restée ferme. Elle affirme dans une interview avec Newsweek que les critiques ne comprennent pas son produit. "Tout [notre service] repose sur l'idée de s'entraider, de se tirer vers le haut et d'opérer dans un esprit positif."

 

Une nouvelle émission de télé-réalité sur les start-up mord la poussière

 

La chaîne américaine SyFy a décidé d'annuler la série "Bazillion Dollar Club" qui suivait six start-up, trois au sein de l'accélérateur de la Silicon Valley 500 Startups, et trois issues de l'accélérateur Highway 1 dédié au hardware. Malgré des critiques positives après le premier épisode, la série n'aurait pas accroché avec le public de Syfy. Les producteurs recherchent désormais une nouvelle chaîne pour diffuser les cinq épisodes restants. Dans un message de blog, le patron de 500 Startups, Dave McClure, explique : "Notre objectif était de montrer ce que c'est de démarrer une entreprise dans la Silicon Valley - comment construire un produit, obtenir des clients, faire grandir l'équipe, pitcher, et lever des fonds. Nous n'avons pas changé la façon dont nous travaillons pour la caméra, et nous avons montré les hauts et les bas de la vie d'une start-up". L'émission n'est pas la première à rencontrer des difficultés. "Startup U", lancée par l'investisseur Tim Draper, fait aussi face à la dure réalité du show-business. Qui a dit que filmer la vie des entrepreneurs était facile...

 

Du rififi dans les conférences d'entrepreneurs

 

Le monde des start-up est devenu très lucratif, et les conférences pour entrepreneurs se sont multipliées ces dernières années. Un article sur le site européen Tech.eu a mis le feu aux poudres cette semaine en critiquant les pratiques "peu éthiques" de la conférence Web Summit qui se tiendra le 3 Novembre à Dublin. Le célèbre entrepreneur et investisseur américain Jason Calacanis, basé à San Francisco, s'est ensuite exprimé sur Twitter : "Le @WebSummitHQ facture les startups 10 000 dollars pour rencontrer des business angels, selon des fondateurs qui m'ont écrit. Pas cool, et ça n'en vaut pas la peine." Il en a ensuite profité pour promouvoir sa propre conférence, Launch, qui se tiendra le 15 octobre à San Francisco, en offrant des tables de présentation gratuites à 100 fondateurs. Paddy Cosgrave, qui a lancé le Web Summit il y a cinq ans, a contre-attaqué dans un billet de blog, en décrivant comment les start-up sont sélectionnées pour l'événement et ce qui leur est facturé.

 

 

 

 

Nora Poggi, à San Francisco

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media