Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Découvrez le manifeste du Conseil national du numérique

Document Le Conseil national du numérique vient de publier un manifeste rédigé par 70 personnalités du secteur, qui identifie huit sujets de réflexion pour le nouvel exécutif.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Découvrez le manifeste du Conseil national du numérique
Découvrez le manifeste du Conseil national du numérique © Conseil national du numérique

Alors que Mounir Mahjoubi, le nouveau secrétaire d'Etat au numérique, vient de se voir notifier officiellement ses attributions, son ancienne maison, le Conseil national du numérique, lui laisse un petit cadeau de bienvenue. 70 personnalités issues des trois générations du CNNum ont rédigé un "manifeste", synthèse de six ans de travaux et feuille de route pour l'avenir. Une démarche qui a pour but "d'interpeller l’exécutif sur l'urgence d'une politique publique à la hauteur de la transformation numérique du pays".

 

Continuer à numériser les PME

Les co-signataires mettent huit grands sujets au cœur du débat. Ils souhaitent notamment poursuivre le travail engagé sur la transformation numérique des PME  (en mettant en œuvre les sept mesures proposées) et rester vigilants "sur la préservation d'un modèle démocratique ouvert et respectueux des libertés en ligne" dans le contexte de lutte anti-terroriste.  La CNNum veut être moteur  d'une réflexion au niveau européen et estime qu'il s'agit de l'échelon pertinent pour un débat sur la loyauté des plates-formes, le partage et la circulation des données, l'intelligence artificielle… L'organe veut poursuivre le travail en commun avec son homologue allemand. Il veut aussi engager un travail sur la convergence entre transformation numérique et transition écologique.

 

faire vivre le débat

Le Conseil national du numérique souhaite continuer à être un organe de co-construction des politiques liées au numérique, comme il l'avait fait en amont de la Loi numérique. A l'avenir, il continuera à solliciter " les élus, les entreprises, les collectifs d’initiatives citoyennes, les chercheurs et l’ensemble du public, au service d’une co-construction de la société numérique".

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale