Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Delivery Hero, la start-up berlinoise qui a levé plus d'1 milliard de dollars

La start-up berlinoise de livraison de repas Delivery Hero vient de boucler une levée de fonds de 110 millions de dollars, ce qui porte à 1 milliard de dollars le montant total levé sur le marché primaire en quatre ans. Fondée en 2011, elle a signé des partenariats avec des restaurants dans 34 pays. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Delivery Hero a déjà levé plus d'1 milliard de dollars
Delivery Hero, la start-up berlinoise qui a levé plus d'1 milliard de dollars © delivery hero - youtube

Le service de livraison de repas Delivery Hero, qui a signé des partenariats avec plus de 200 000 restaurants dans 34 pays, vient de lever 110 millions de dollars auprès de deux investisseurs, dont les noms n'ont pas été révélés. Cela porte à plus d'1 milliard de dollars le montant total de fonds levés par cette start-up berlinoise sur le marché primaire (marché utilisé par les sociétés pour émettre de nouvelles actions) en quatre ans, dont près de 600 millions rien qu'en 2015.

Ses principaux investisseurs sont l'incubateur berlinois Rocket Internet et les fonds de capital-risque américains Insight Venture Partners et General Atlantic. L'entreprise, créée en 2011, atteint ainsi une valorisation de plus de 3,1 milliards de dollars. 

croquer ses concurrents locaux

Delivery Hero traite plus de 10 millions de commandes tous les mois pour ses partenaires et génère pour eux 165 millions de dollars de chiffre d'affaires. Si l'entreprise réfléchit à une entrée en Bourse, elle n'aura pas lieu avant 2016.

La start-up préfère rester la plus agile possible pour prendre de vitesse ses concurrents, comme Just List, en réalisant rapidement des acquisitions stratégiques. Avec les fonds levés, Delivery Hero va continuer à s'étendre à l'international en rachetant ses rivaux locaux et développer de nouvelles offres, notamment autour de la restauration haut de gamme.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media