Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Des drones open source pour surveiller les chantiers

La start-up californienne Skycatch fabrique des drones autonomes pour la surveillance en temps réel de chantiers, en 4G.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Des drones open source pour surveiller les chantiers
Des drones open source pour surveiller les chantiers © Skycatch

Douglas Dunlap, responsable du business development de Skycatch, montre des vues du ciel du chantier du nouveau stade des 49ers, l’équipe de football américain de San Francisco. Pourtant, nous ne sommes pas dans Google Earth. Et ce n’est pas un satellite qui transmet ces images. Ce sont des drones, conçus par la jeune pousse californienne, qui les envoie en temps réel. La start-up destine ces appareils uniquement à un usage professionnel particulièrement sur les chantiers de construction, mais aussi dans l’agriculture, pour la gestion des ports maritimes, la surveillance de parcs automobiles, etc.

Programmer, planifier, contrôler

Ces quadricoptères volent de façon autonome, sans besoin de télécommande. Le logiciel de Skycatch (accessible via le web ou une app) permet de programmer, de planifier et de contrôler les vols. Un niveau d’autonomie qui a été un vrai défi pour la jeune pousse comme le raconte Douglas Dunlap : "le lancement autonome et le retour à la station de recharge au même endroit constituent d’importantes difficultés. Cela nous a demandé beaucoup de codage et d’ingénierie mécanique pour arriver à faire revenir le drone d’où il est parti." Equipés de caméras HD et de connexions en Wi-Fi et surtout en 4G mobile, ces drones sont donc capables de photographier et de filmer, mais surtout de transmettre en temps réel les données en temps réel. Ce sont des équipements renforcés et à l’épreuve de l’eau et de la poussière, capables de voler et filmer jour et nuit. Ils ont une autonomie de 50 minutes maximum, dans de bonnes conditions météos et si le drone ne vole pas trop vite.

Surveiller les raisins

Skycatch a déjà 200 appareils en exploitation chez des clients. Il les loue et vend en revanche son logiciel qui transforme les images en données directement exploitables pour la surveillance ou la maintenance par exemple. Il développe aussi des éléments spécifiques pour certains clients. C’est ainsi que ses drones sont capables d’analyser la couleur des grains de raisin chez un viticulteur de la Napa Valley (Californie) pour détecter le manque d’eau ou la présence d’une maladie.

Composants open source

À quelques exceptions près, comme les cellules résistantes à l’eau de la station de recharge, les composants utilisés sont open source. Dans la même optique, et pour développer son écosystème, l’entreprise fournit une interface de programmation (API) qui permet de développer n’importe quelle app destinée à ses drones.

Très en vue dans la Silicon Valley, Skycatch partage un étage de l’immeuble Twitter de San Francisco avec 22 autres start-up. C’est là qu’il fabrique ses prototypes. Quant aux produits, ils sont assemblés à Sacramento, capitale de la Californie.

Emmanuelle Delsol

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale