Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Des usagers en colère louent leur gare sur le Bon Coin... transformé en Twitter d'un jour

Vu ailleurs En France, on préfère le Bon Coin à eBay. Mais aussi à Twitter, lorsqu’il s’agit de s’insurger contre la suppression des trains dans une gare bretonne, comme l’ont fait des usagers de la SNCF, par exemple. Rançon du succès pour le site... et symptôme d'une révolution d'usage en cours.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Des usagers en colère louent leur gare sur le Bon Coin... transformé en Twitter d'un jour
Des usagers en colère louent leur gare sur le Bon Coin... transformé en Twitter d'un jour © Site Le Bon Coin - capture

Ils sont rares, ceux qui ont réussi à vaincre leurs concurrents du numérique américain, en France. Mais Le Bon Coin – propriété du norvégien Schibsted – fait partie de ceux-là. Il s’impose même devant eBay en numéro un de la petite annonce en ligne (250 millions de visites en novembre selon l’OJD, même s’il est en en chute de 7% sur un an).

 

Il n’est donc pas étonnant que certains le préfèrent parfois à Twitter comme vecteur d’influence, voire outil de revendication. Dernier exemple en date, ces usagers de la SNCF bretons en colère qui ont publié une drôle de petite annonce. Comme le rapporte Ouest-France, face à la suppression de trains entre Quimper et leur gare de Châteaulin (Finistère), ils ont décidé de louer le bâtiment sur le Bon Coin.

 

Sans surprise, la fausse petite annonce publiée le 27 décembre a été retirée du site. Mais elle a eu le temps de faire le buzz et, qui sait, peut-être d’interpeller la SNCF…

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale