Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Du hashtag viral "#IstandwithAhmed" à la visite guidée des locaux de Facebook : une semaine dans la Silicon Valley

Quelles actualités ont fait vibrer la Silicon Valley cette semaine ? Nora Poggi, correspondante de L'Usine Digitale à San Francisco, revient sur ce qui a agité la capitale mondiale du numérique ces derniers jours. Un hashtag en soutien au jeune Ahmed Mohamed attire l'attention des géants de la Silicon Valley, le fondateur de LinkedIn explique comment battre la concurrence, Y Combinator tente de se rendre plus accessible, et Mark Zuckerberg donne une visite guidée et en direct de ses bureaux.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Du hashtag viral #IstandwithAhmed à la visite guidée des locaux de Facebook : une semaine dans la Silicon Valley
Du hashtag viral "#IstandwithAhmed" à la visite guidée des locaux de Facebook : une semaine dans la Silicon Valley © Capture d'écran Twitter

Le hashtag #IstandwithAhmed crée le buzz dans la Silicon Valley

 

Ahmed Mohamed, un jeune garçon de 14 ans qui a été arrêté au Texas après avoir apporté une horloge fabriquée par ses soins à l'école, a retenu cette semaine l'attention de la Silicon Valley. Problème en effet, prenant sa création pour une bombe, ses professeurs ont contacté la police qui l'a interrogé comme un terroriste potentiel.

 

Après la nouvelle de son arrestation injustifiée, le hashtag #IStandWithAhmed a été lancé sur Twitter pour soutenir le jeune inventeur et sa famille. Plus de 700 000 personnes ont pris part au mouvement, y compris de nombreuses entreprises de l'industrie high-tech qui ont offert des stages et des visites dans leurs bureaux. Reddit, Twitter, Google, Facebook, Dropbox, se sont cependant fait voler la vedette par un certain @Potus, le compte officiel de Barack Obama qui a tweeté : "Chouette montre, Ahmed. Vous voulez l'apporter à la Maison Blanche? Nous devrions inspirer plus d'enfants comme vous à aimer la science. C'est ce qui fait de l'Amérique un grand pays." (glissant au passage un tacle au slogan de l'actuel favori des primaires chez les Républicains, le milliardaire Donald Trump et son "Make America Great Again").

 

 

 

 

Mark Zuckerberg a quant à lui invité Ahmed dans les bureaux de Facebook. Le jeune homme, qui portait un T-shirt avec l'emblème de la NASA lorsqu'il a été arrêté, est rapidement devenu une icône geek. Des astronautes et des experts de l'aérospatiale de la NASA ont demandé via les réseaux sociaux à le rencontrer. Google lui a également envoyé une invitation pour son Expo-sciences. Le jeune garçon a ensuite annoncé lors d'une conférence de presse qu'il comptait honorer l'invitation du président de se rendre à la Maison Blanche, et qu'il s'apprêtait à changer d'école.

 

 

You’ve probably seen the story about Ahmed, the 14 year old student in Texas who built a clock and was arrested when he...

Posted by Mark Zuckerberg on mercredi 16 septembre 2015

 

 

Reid Hoffman va enseigner à Stanford l'art de l'hyper croissance

 

Reid Hoffman, le fondateur de LinkedIn, a détaillé dans Wired le concept du cours qu'il s'apprête à enseigner à l'université de Stanford en Californie : le "blitzscaling". De quoi s'agit-il? "L'avantage du premier arrivant, c'est en fait l'avantage du premier à grandir très vite. Si vous n'êtes pas assez rapide [dans votre croissance], vous pouvez souvent perdre face à quelqu'un qui l'est", explique l'investisseur, qui prend Facebook comme exemple de réussite dans ce domaine. Selon Reid Hoffman, une hyper croissance nécessite beaucoup plus que du savoir-faire technique. "Avant tout, il s'agit de faire grandir très rapidement une organisation", selon lui.

Quelques entreprises ont été en mesure d'atteindre des millions d'utilisateurs avec un personnel relativement réduit, y compris Instagram et WhatsApp, deux start-up maintenant détenues par Facebook. Mais la plupart, ajoute Reid Hoffman, doivent développer leurs opérations humaines en même temps que leur produit. A chaque nouveau palier de croissance, il faudra embaucher, communiquer et gérer l'entreprise différemment.

 

L'accélérateur Y Combinator tente de se rendre plus accessible aux minorités

 

Y Combinator est l'accélérateur star de la Silicon Valley, mais il est plutôt réputé pour sa population blanche, masculine et privilégiée. Pour changer la donner, YC lance un nouveau programme intitulé "Heures Open Office" dont l'objectif est de favoriser les rencontres avec les entrepreneurs de communautés sous représentées et de leur donner un accès direct aux partenaires investisseurs, en personne ou via Skype, selon leur emplacement géographique. Pour l'instant, les "office hours" ne sont ouvertes qu'aux entrepreneurs noirs et hispaniques. Plus tard, le programme devrait aussi se concentrer sur les femmes, les anciens combattants et les fondateurs qui vivent en dehors des États-Unis. Les premières séances doivent commencer le 24 septembre.

 

Mark Zuckerberg donne une visite guidée de ses bureaux en direct et en vidéo... sur Facebook

 
Mark Zuckerberg a utilisé le nouvel outil "Facebook Live" permettant de diffuser une vidéo en direct, afin de donner une visite guidée des bureaux du réseau social depuis son compte Facebook. Dans cette vidéo, qui a été visionnée 13 millions de fois, il explique l'agencement des locaux, construits autour du thème central de la "transparence". Les différentes équipes sont mélangées au sein d'un immense popen space. Le bureau du PDG est installé parmi celui de ses employés. Le patron avoue passer beaucoup de temps dans une salle de conférence aux murs de verre, qui permet à chacun de voir "qui je rencontre et ce que je fais", a-t-il affirmé. Il a d'ailleurs cette semaine répondu aux questions du public lors de sa désormais habituelle session de questions-réponses, lors de laquelle il a précisé que le fameux bouton "j'aime pas" serait en réalité un bouton utilisé pour exprimer différentes émotions.
 
 
Nora Poggi, à San Francisco

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale