Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Du prototypage à la conquête du monde : 3 exemples de start-up qui bénéficient de l'open innovation avec Orange

Orange a placé l'open innovation au coeur de sa stratégie de recherche et développement. Ce mercredi 21 janvier, Luc Bretones, responsable du technocentre de l'opérateur historique, a présenté trois start-up s'inscrivant dans cette démarche et dont les projets, à des stades différents de développement, montrent les effets positifs de cette collaboration avec un grand groupe.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Du prototypage à la conquête du monde : 3 exemples de start-up qui bénéficient de l'open innovation avec Orange
Du prototypage à la conquête du monde : 3 exemples de start-up qui bénéficient de l'open innovation avec Orange © Orange

Prototypage et étude de marché : Odysseus et sa montre connectée pour enfants

Le concept de montre connectée pour enfants "The Odysseus Communication" de la start-up Team8 a remporté en décembre 2014 le challenge Datavenue (du nom de cette plate-forme de création de services pour objets connectés qui sera lancée par Orange au deuxième semestre 2015 et actuellement ouverte en bêta à une sélection de start-up et de partenaires industriels). L'idée ? Une montre connectée destinée aux enfants de 5 à 10 ans pour les inciter à faire du sport, en jouant sur l'identification à un super-héros personnalisée et à la confrontation des scores avec leurs amis. Les parents peuvent, eux, surveiller l'activité de leurs enfants à distance.

Orange va aider la start-up à réaliser un premier prototype de la montre. L'opérateur va également financer la réalisation d'une étude marketing pour observer les réactions d'un groupe d'enfants et de parents ce qui permettra à Team8 de peaufiner son invention. "Cette étape sera également décisive pour pouvoir à terme convaincre des investisseurs dans le cadre d'une levée de fonds", a indiqué ce mercredi 21 janvier un dirigeant de la start-up, convié par Orange dans son Technocentre de Châtillon (Hauts-de-Seine) pour présenter son innovation. 

Industrialisation : Smiirl et son compteur de likes Facebook

Ramener le virtuel dans le réel. C'est le pari de la start-up française Smiirl, qui a développé un compteur physique de likes Facebook à destination notamment des commerces. Baptisé Fliike, il s'agit d'un boîtier en bois avec des volets tournants en plastique pour afficher le nombre de fans d'une page sur le réseau social. Un design "vintage" qui tranche avec le tout-numérique et permet ainsi à des commerçants d'afficher de manière originale et en temps réel l'évolution de leur réputation en ligne, un label 2.0 de la satisfaction des clients en quelque sorte.

Orange repère cette innovation en 2013, lors de la saison 4 du Camping, l'accélérateur du Numa. L'opérateur a ensuite aidé la start-up à trouver un sous-traitant pour fabriquer son compteur en Chine, lui fournissant également des conseils en termes et de stratégie commerciale. "Nous sommes seulement trois dans la start-up et nous devons aller vite, toujours innover pour garder une longueur d'avance face à d'éventuels concurrents, a expliqué Gauthier Nadaud, fondateur de Smiirl, dans ces conditions, le soutien d'Orange s'avère très précieux". Évacuée la crainte de se faire déposséder de son innovation, la start-up peut désormais se concentrer sur la croissance de son activité et le développement de ses futurs produits. Gauthier Nadaud a également souligné l'intérêt de la plate-forme Datavenue, à laquelle il a accès en tant que start-up partenaire d'Orange, pour développer facilement des services associés aux objets connectés.

Montée en puissance : TelOrion et son smartphone pour les personnes déficientes visuelles

Il y a un an la start-up francilienne TelOrion, que L'Usine Digitale avait notamment repéré au dernier Mondial de l'optique en septembre 2014, lancait une solution permettant aux personnes déficientes visuelles, des malvoyants aux non-voyants, de se servir d'un smartphone. Loïc Dubié et Thibault Péant ont en effet conçu une coque en silicone permettant de recréer un clavier numérique et adapté l'interface d'Android en ajoutant notamment de nombreuses fonctions de reconnaissance et de synthèse vocale. Objectifs : rendre des usages basiques, comme l'envoi de textos ou le calcul d'un itinéraire avec guidage en temps réel, accessibles à ce public, et ajouter des applications dédiées (lecture de document, reconnaissance de couleurs), le tout de manière intuitive.

En contact avec les principales associations françaises qui aident les déficients visuels, TelOrion souhaitait toutefois accéder à un public plus large. Une ambition qui se réalise en septembre 2014, lorsque le responsable de l'accessibilité chez Orange dévouvre tout le potentiel de cette innovation lors d'un comité de direction de l'incubateur La Ruche, dont l'opérateur est partenaire. Très vite, un accord est trouvé et la solution de TelOrion, déjà compatibles avec cinq smartphones Android, sera commercialisée dans les boutiques Orange à partir de février 2015. L'opérateur subventionnera en partie cette offre et prend également en charge la formation des vendeurs. Pour la prochaine étape, l'expansion à l'international, la start-up espère profiter des nombreux partenariats à l'étranger noués par Orange, avec des opérateurs ou de grands groupes comme les fabricants de téléphones.

Julien Bonnet

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media