Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Eight Roads lance un 4ème fonds de 450 millions de dollars pour les scale-up européennes

Eight Roads lance un quatrième fonds de 450 millions de dollars pour investir dans des scale-up européennes. Les secteurs visés sont variés et comprennent le logiciel, la santé, les fintech et les applications tournées vers les consommateurs. Eight Roads souhaite investir dans 15 à 20 start-up pour des tickets allant de 5 à 50 millions de dollars.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Eight Roads lance un 4ème fonds de 450 millions de dollars pour les scale-up européennes
Eight Roads lance un 4ème fonds de 450 millions de dollars pour les scale-up européennes © Headway - Unsplash

Eight Roads annonce ce mardi 5 octobre 2021 son nouveau fonds de 450 millions dollars. L'objectif est d'investir dans 15 à 20 scale-up européennes avec des tickets allant de 5 à 50 millions de dollars. Des investissements qui devraient être réalisés dans les 3 à 4 ans au vue de l'évolution actuelle du marché.

Un fonds généraliste
En matière de secteurs, le fonds est "assez agnostique", commente Lucile Cornet, partner chez Eight Roads. Les investissements se font surtout dans les start-up qui proposent des logiciels, les fintech, la santé et les applications tournées vers les consommateurs. "Il faut que le projet soit lié à l'innovation et à la technologie", ajoute Lucile Cornet. Un côté généraliste mis en avant pour séduire les jeunes pousses qui doivent avoir des ambitions européennes ou internationales.

"De plus en plus de start-up européennes, et plus particulièrement françaises, rêvent de devenir leader mondial", affirme Lucile Cornet, qui ajoute percevoir "un changement de catégorie en termes d'ambitions". L'écosystème se développe et les start-up lèvent de plus en plus de fonds. "Il est possible de créer des géants en Europe sans avoir besoin de se vendre à des boites traditionnelles au bout de quelques années", ajoute-t-elle. Un enjeu qui recoupe celui de la souveraineté technologique et de la nécessité d'avoir des champions européens qui puissent proposer des outils aux citoyens et aux entreprises.

L'écosystème est plus mature et les fonds sont plus nombreux. Pour attirer ces scale-up, Eight Roads met en avant ses bureaux en Asie et aux Etats-Unis. Un avantage pour celles qui souhaitent se développer à l'international. Son réseau d'experts et d'entrepreneurs permet également d'avoir de précieux conseils ou retours lors d'étapes clés comme un recrutement important ou l'ouverture d'un bureau à l'étranger.

La moitié des investissements au Royaume-Uni
Historiquement, Eight Roads réalise la moitié de ses investissements au Royaume-Uni et le reste dans les autres pays européens. Mais l'écosystème se développe tout particulièrement en France et en Allemagne et Eight Roads fait également un focus sur Israël. Le fonds ne se ferme aucune porte et Lucile Cornet assure que "les entrepreneurs sont partout et pas uniquement dans les grandes capitales européennes". A l'inverse des fonds américains, Eight Roads cherche à se différencier en gardant un œil sur l'ensemble des écosystèmes, des plus gros aux plus petits.

Comme le fonds investi dans des scale-up, l'objectif est d'avoir des retours sur investissement sur l'ensemble des start-up et qu'elles décrochent éventuellement le statut de licorne. Si certaines réalisent leur introduction en bourse, cela ne signifie pas non plus que le fonds compte se désengager. Par exemple, Eight Roads a gardé ses actions dans Made.com et Cazoo, qui sont toutes les deux rentrées en bourse.

Sur ce sujet, Lucile Cornet aimerait qu'il y ait plus d'introduction en bourse, notamment en Europe. "Beaucoup vont encore aux Etats-Unis, un marché plus ouvert et qui accueille ces entreprises avec enthousiasme, commente-t-elle. Alors même que des start-up comme Doctolib, ManoMano et Blablacar pourraient envisager de se lister".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.