Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

En lançant un smartphone, Kodak tente un retour en grâce au CES

Baby Phone, smartphone, apps… Kodak compte utiliser le salon CES qui se déroulera du 6au 9 janvier à Las Vegas comme vitrine de son renouveau.
mis à jour le 30 décembre 2014 à 09H11
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

En 1880, quand George Estman a créé Kodak à Rochester, dans le Nord de l’état de New York, il voulait "rendre la photographie aussi simple qu’un stylo". Pendant 100 ans, il a régné en maitre sur la photographie… avant de chavirer, emporté par une puissante vague numérique qu’il n’avait pas vu venir.

 

Relire notre reportage à Rochester : Kodak se meurt, vive les start-up !

 

La chute est sans appel : deux ans de faillites, des milliers de licenciements, des reventes massives d’actifs... Mais Kodak bouge encore. Après un retour en bourse en 2013, l’ex leader de la photo revient au CES de Las Vegas, 3 ans après sa dernière participation.

Alors que l’entreprise avait annoncé se concentrer sur l'impression numérique à grande vitesse ou l'impression sur des emballages flexibles, elle présentera des objets pour tous sur son stand, au plus gros salon d’électronique grand public du monde.

Une gamme de produits sous Android

Au programme : des casques et des écouteurs, des appareils photos numériques (dont un dit "à 360°"), un Baby Phone (déjà récompensé d’un CES innovation award), des applications d’impression de photos… et un smartphone.

 

 

Très axé sur la photo, ce téléphone sera le fruit d’une collaboration avec la société britannique Bullit, déjà à l’origine du smartphone signé Caterpillar. Ce produit tournera sur Android et sera le premier d’une longue série a annoncé l’américain. Nous n'en saurons pas plus avant l'ouverture du salon.

"Kodak est l’une des marques les plus puissantes du monde et nous tentons de la moderniser pour étendre notre marché et faire grossir l’entreprise", affirme Steven Overman, Chief Marketing officer de l’entreprise dans un communiqué.

Le retard à l’allumage semble bien difficile à rattraper.

Charles Foucault

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale