Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

En réduisant sa commission à 15%, Apple tente d'apaiser les tensions avec les petits développeurs

Attaqué de toute part sur sa commission de 30%, Apple vient d'annoncer une réduction de moitié pour les développeurs générant un chiffre d'affaires de moins d'un million de dollars sur une année. Applicable à partir du 1er janvier 2021, cette remise devrait permettre aux plus "petits" développeurs d'application de booster leurs activités, selon la firme de Cupertino.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

En réduisant sa commission à 15%, Apple tente d'apaiser les tensions avec les petits développeurs
En réduisant sa commission à 15%, Apple tente d'apaiser les tensions avec les petits développeurs © James Yarema/Unsplash

Apple annonce le 18 novembre un nouveau taux de commission de 15 % pour les développeurs qui ont réalisé moins d'un million de dollars de chiffre d'affaires sur un an.

Pour rappel, l'entreprise américaine prélève actuellement une commission de 30% auprès des développeurs sur tous les revenus générés via les paiements depuis les smartphones (y compris les abonnements mensuels).

Lancement au 1er janvier 2021
L'objectif du nouveau programme "App Store Small Business", qui sera lancé le 1er janvier 2021, est "d'aider les petites entreprises et les développeurs indépendants à faire progresser leurs activités", affirme la firme de Cupertino dans son communiqué. Grâce à la réduction de la commission, ils pourront investir davantage dans de nouvelles activités, poursuit-elle.

"Les petites entreprises sont l'épine dorsale de notre économie mondiale et le cœur battant de l'innovation et des opportunités dans les communautés du monde entier (…). L'App Store a été un moteur de croissance économique comme un autre, créant de millions de nouveaux emplois et une voie vers entrepreneuriat accessible à toute personne ayant des idées (…)", a déclaré Tim Cook, CEO d'Apple, l'occasion de la présentation de ce nouveau programme.

Avoir généré moins d'un million d'euros en un an
Le communiqué détaille les conditions d'éligibilité à cette réduction mais précise que des détails seront publiés au début de mois de décembre. Seuls les développeurs ayant généré jusqu'à 1 million d'euros en 2020 pour toutes leurs applications, ainsi que les nouveaux développeurs de l'App Store, peuvent bénéficier de ce nouveau programme.

Si un développeur participant dépasse le seuil d'un million de dollars, le taux de commission standard s'appliquera pour le reste de l'année. A l'inverse, si l'activité d'un développeur tombe en dessous du seuil d'un million de dollars au cours d'une année civile ultérieure, il peut demander à bénéficier de la commission de 15 % l'année suivante.

La société californienne affirme que la "grande majorité" des développeurs d'applications iOS devrait pouvoir accéder au programme. Mais elle refuse de préciser quel pourcentage de ses plus de 28 millions de développeurs d'applications enregistrés seront éligibles.

L'App Store a généré près de 50 milliards de dollars
Apple refuse également de préciser quelle part du chiffre d'affaires généré par l'App Store sera affectée par cette nouvelle réduction. L'App Store, qui a généré un revenu estimé à 50 milliards de dollars en 2019 selon CNBC, est l'une des activités les plus importantes d'Apple et représente un pilier de la stratégie des services numériques que Tim Cook a présenté comme l'avenir de l'entreprise.

Ce n'est pas la première fois qu'Apple réduit les taux de commission pour certains développeurs. Le dernier changement de cette ampleur est intervenu fin 2016, lorsque la société a commencé à autoriser les services d'abonnement à conserver 15 % supplémentaires de leurs revenus si un abonné reste inscrit à une application iOS pendant plus de 12 mois.

Une organisation pour contrer Apple
Mais il est peu probable que ces changements apaisent les relations entretenues avec certains éditeurs d'applications, tels qu'Epic Games, Spotify ou Deezer, qui se sont engagés dans une bataille contre Apple au sujet de la commission de 30% avec la création de l'organisation "Coalition for App Fairness". En effet, d'après CNBC, l'éditeur du moteur graphique Unreal Engine et du jeu à succès Fortnite a gagné plus d'1,2 milliard de dollars sur l'App Store, ce qui l'exclut de facto de la commission de 15%.

"Le comportement anticoncurrentiel d'Apple menace tous les développeurs sur iOS, et cette dernière initiative démontre une fois de plus que leurs politiques d'App Store sont arbitraires et capricieuses", a réagi Spotify à propos de l'annonce d'Apple. "Nous espérons que les régulateurs ignoreront la 'façade' d'Apple et agiront de toute urgence pour protéger le choix des consommateurs, garantir une concurrence loyale et créer des conditions équitables pour tous", a ajouté l'entreprise suédoise.

La Commission européenne enquête sur la position d'Apple
Pour rappel, en mars 2019, Spotify a déposé un recours devant la Commission européenne en accusant Apple de violer le droit européen de la concurrence avec la politique appliquée à sa boutique d'applications. L'institution a décidé d'ouvrir une enquête en juin dernier pour vérifier si les restrictions imposées aux développeurs ne provoquaient pas une position antitrust.

"Les applications mobiles ont fondamentalement changé la façon dont nous accédons au contenu. C'est Apple qui fixe les règles applicables à la distribution des applications aux utilisateurs d'iPhones et d'iPads. Il apparaît qu'Apple a obtenu un rôle de contrôleur d'accès (“gatekeeper”) s'agissant de la distribution des applications et du contenu aux utilisateurs des appareils populaires d'Apple", expliquait à ce sujet Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive chargée de la politique de concurrence.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media