Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

En Saône-et-Loire, Vitilab guide la viticulture dans le digital

Le 19 juillet, le Vitilab, porté par l’association Vinipôle sud Bourgogne, a été inauguré à Davayé (Saône-et-Loire) pour mettre le numérique et la robotique au service de la viticulture. Lieu d’expérimentation, de formation, centre de ressources et de coworking, il entend répondre aux besoins actuels des professionnels du vin.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

En Saône-et-Loire, Vitilab guide la viticulture dans le digital
En Saône-et-Loire, Vitilab guide la viticulture dans le digital © Vitilab

Après des mois de gestation, le Vitilab a officiellement vu le jour le 19 juillet 2021. Portée par le Vinipôle Sud Bourgogne – réunissant la Chambre d’agriculture de Saône-et-Loire, le Conseil départemental de Saône-et-Loire et le BIVB, bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne – la structure se veut un tiers-lieu dédié à la transition numérique dans le domaine de la viticulture.

Dans 120 mètres carrés de containeurs réaménagés, le Vitilab met en avant ses capacités à tester et expérimenter de nouveaux outils numériques destinés aux viticulteurs. "Nous travaillons par exemple sur un exosquelette afin de réduire les troubles musculosquelettiques qui peuvent intervenir pendant les travaux de taille des vignes, le pliage des baguettes ou encore l’ébourgeonnage. Nous poursuivrons avec les travaux en cuverie", précise Guillaume Paire, animateur du Vitilab.

Faciliter la communication des viticulteurs avec les riverains
La structure collabore en parallèle avec la société Safy City pour détourner l’usage de son application afin qu’elle puisse faciliter la communication entre les viticulteurs et les riverains. "Agricivis permet à un professionnel du vin de notifier ce qu’il va faire dans une parcelle proche d’habitations afin de prévenir les résidents et notamment mentionner l’usage de traitements." Désireux de mettre le potentiel du numérique au service des professionnels de la viticulture, le Vitilab expérimente un dispositif, le phytokiller, destiné à piloter les machines de traitement à eau chaude visant à assainir les jeunes plants.
 


"En modernisant la machine grâce à une assistance, nous avons l’ambition de limiter les risques pour l’opérateur autant que pour les vignes en s’appuyant sur une interface en ligne et une interface physique, développée sur mesure pour la profession." Des enjambeurs autonomes, des drones pour tester la reconnaissance d’image sur les parcelles et demain pour travailler sur la qualité de pulvérisation ainsi que des outils d’aide à la prise de décision pour les vendanges sont autant de solutions que le Vitilab met au banc d’essai.

D’autres missions au profit des vignerons
A côté de ces expérimentations, la structure forme les viticulteurs aux pratiques numériques. De la création d’un site de e-commerce à l’utilisation d’un épandeur connecté ou d’un drone, Guillaume Paire espère transférer les connaissances acquises au cours des expérimentations dans les usages quotidiens des viticulteurs.

"Nous accueillerons aussi de jeunes entreprises dans un espace de coworking dans la mesure où elles pourront répondre aux besoins actuels des viticulteurs ou agriculteurs à partir de solutions numériques qui faciliteront les tâches pour une profession très manuelle." Un fablab participe à cette mission en réalisant les prototypes des projets grâce à une découpe laser, une fraiseuse numérique, un scanner 3D et deux imprimantes 3D. "On prototype par exemple des outils de pulvérisation." Vitilab souhaite aider les entreprises du monde viticole en Saône-et-Loire et en Bourgogne-Franche-Comté à comprendre les mutations liées à l’économie numérique et à la transformation digitale.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.