Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ericsson se concentre sur trois secteurs pour élargir ses activités aux industriels

Après avoir mené des expérimentations dans différents domaines comme la e-santé, Ericsson a choisi de se concentrer sur les secteurs de l'énergie, des transports et de la sécurité publique pour proposer de nouveaux services. Un nouveau chantier pour l'équipementier télécoms suédois qui s'est fixé un objectif ambitieux : d'ici à 2020, les revenus tirés de ces activités devront représenter 20% de son chiffre d'affaires contre moins de 10% actuellement.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ericsson se concentre sur trois secteurs pour élargir ses activités aux industriels
Ericsson se concentre sur trois secteurs pour élargir ses activités aux industriels © US DOT

Alors que les opérateurs représentent les clients traditionnels d'Ericsson, l'équipementier télécoms a présenté au Mobile World Congress sa stratégie pour élargir son activité aux industriels. Déjà présent dans le domaine de la télévision et des médias, via notamment l'acquisition en 2012 de la régie TV de Technicolor, le groupe suédois a décidé de se concentrer sur trois secteurs : l'énergie, les transports et la sécurité publique. "Au cours des dernières années, nous avions exploré d'autres domaines comme l'e-santé mais nous avons ciblé les domaines où nous avons les moyens de nous imposer rapidement", a expliqué Ovar Hurtig, responsable la division "Industrie et société" chez Ericsson.

Des secteurs où les services connectés explosent

Dans les trois secteurs identifiés, Ericsson veut accompagner les industriels qui souhaiteraient proposer de nouveaux services à leurs clients. Dans l'automobile et le transport maritime notamment, le groupe suédois souligne la volonté actuelle d'améliorer la sécurité, l'efficience et l'empreinte environnementale dans un contexte de multimodalité favorisant l'émergence de nouveaux modèles économiques. Pour répondre à ces problématiques, son offre baptisé "Connected Vehicle Cloud" peut ainsi permettre à des constructeurs automobiles d'améliorer leur relation client et de proposer des services innovants comme de la maintenance prédictive. Dans le domaine de la sécurité publique, Ericsson a identifié plusieurs champs comme la prévention et la réaction face aux catastrophes naturelles et la sécurité aux frontières.

En se concentrant sur les domaines où il est le plus en avance et où il anticipe une forte demande pour des services connectés, Ericsson veut dégager des marges rapidement. Avec plus de 30 contrats signés depuis 2013 avec des industriels comme Hydro-Québec dans les compteurs intelligents ou Volvo dans le véhicule connecté, le groupe suédois semble sur la bonne voie. Il nourrit en tout cas de grandes ambitions : d'ici 2020, les revenus tirés des activités hors-opérateurs devront représenter 20% de son chiffre d'affaires, contre moins de 10% actuellement.

Julien Bonnet

 

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale