Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Et si comme Thuasne vous pensiez design pour votre transformation digitale

Cas d'école Vu ailleurs Le deuxième épisode de la série sur la transformation digitale de l’industrie de L’Usine Nouvelle est consacré à Thuasne, une ETI spécialisée dans les textiles techniques médicaux. Un cas exemplaire. Grâce à sa culture du design, l’industriel sait penser usage plutôt que technologie.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Et si comme Thuasne vous pensiez design pour votre transformation digitale
Et si comme Thuasne vous pensiez design pour votre transformation digitale © Thuasne France

Thuasne était déjà un cas d’école dans l’utilisation du design industriel. En lisant l’enquête d’Anne-Sophie Bellaiche dans le magazine L’Usine Nouvelle, on se dit que cette ETI spécialisée dans les textiles techniques médicaux pourrait bien le devenir aussi pour sa transformation numérique. Pas tant pour sa première semelle connectée à visée thérapeutique développée en partenariat avec la start-up FeetMe ou ses innovations en matières de textile connectée que pour sa manière de penser la transformation digitale de son secteur.

 

Peut-être parce qu’elle a choisi très tôt de miser sur le design industriel pour innover dans le domaine des genouillères, ceinture lombaires et autres bas de contentions, Elisabeth Ducottet, PDG de Thuasne, a appris à changer de point de vue. Et a entraîné toute son entreprise à faire de même.

 

PENSER USAGE ET USAGERS

Avec le numérique le produit se fait service. C’est donc en termes d’usage, et surtout d’usagers qu’il faut le repenser. En l’occurrence, Thuasne en a de deux types, des usagers : les pharmaciens qui distribuent une gamme de 8000 produits et les patients qui les portent. Pour les premiers, l'ETI a repensé la prise de mesure et l’accès au catalogue numérique via un service sur abonnement. Pour les seconds, une plate-forme de dialogue sur les pathologies est en développement.

 

Pour mener à bien ces projets, une responsable interne a été nommée, des collaborations avec des start-up sont mises en place et, tous les lundis, un comité de direction passe en revue l’avancement des projets digitaux. Un cas d’école vous dit-on !

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media