[Etude] L'industrie française du logiciel se porte bien

Les entreprises françaises éditrices de logiciels ne portent plus les séquelles du Covid. Après une année 2020 plus terne, le secteur repart à la hausse avec une croissance de 8,9% du chiffre d'affaires en 2021, selon les résultats de l'étude Truffle 100.

Partager
[Etude] L'industrie française du logiciel se porte bien

Après une année 2020 plus terne, l'industrie française du logiciel repart à la hausse. Comme chaque année, Truffle Capital a dévoilé le 27 juillet 2022 les résultats de son 17ème classement Truffle 100*. L'année 2021 signe la 16ème année de croissance de ce secteur avec +8,9% pour un chiffre d'affaires qui s'élève à 22 milliards d'euros contre 20,2 milliards d'euros en 2020. Dans le détail, 97% des éditeurs déclarent avoir un chiffre d'affaires en croissance ou stable (contre 64% en 2020) et seulement 3% en décroissance (contre 33% en 2020).

Un taux de rentabilité en baisse

"La 17ème édition du Truffle 100 confirme la dynamique exceptionnelle de l’industrie française du logiciel, qui compte parmi ses rangs de grands acteurs mondiaux", résume Bernard-Louis Roques, cofondateur et DG de Truffle Capital, dans un communiqué. Le secteur est une nouvelle fois en croissance malgré un contexte macro-économique difficile en raison de la guerre en Ukraine, l'inflation et la remontée des taux.

Si le chiffre d'affaires continue de croître, la rentabilité s'élève à 9,1% de ce chiffre d'affaires, soit son plus bas niveau depuis 2019. Sur ce sujet, Truffle évoque les investissements important liés "à la transition vers le modèle SaaS et la migration cloud, mais aussi ceux liés à la deep tech, en particulier l'intelligence artificielle."

Truffle Capital évoque également des difficultés de recrutement rencontrées par ces entreprises qui emploient 176 000 personnes en 2021. Les emplois en R&D semblent se stabiliser après une année 2020 durant laquelle le nombre de ces postes a augmenté à un rythme trois fois plus élevé que le reste des emplois du secteur. L'effectif R&D se stabilise puisqu'il pèse 16,7% de l'effectif total en 2021 contre 17% en 2020. Mais la très grande majorité des entreprises interrogées entendent augmenter leurs effectifs en 2022 et leurs projets de R&D, ce qui pourrait conduire à un nouvel accroissement des effectifs en R&D. Les sujets touchant à la cybersécurité et à l'intelligence artificielle semblent particulièrement importants pour ces entreprises du logiciel.

concurrence sur les recrutements

Les entreprises du secteur sont plutôt optimistes quant à l'avenir. Les 2/3 d'entre elles anticipent une croissance de leur activité supérieure à 6% notamment grâce au cloud. Cette tendance semble porter une partie du secteur puisque 86% des éditeurs de logiciels proposent une offre en mode SaaS. Truffle Capital note que cette proportion est stable, ce qui est le signe que ce modèle économique atteint son stade de maturité.

"Les mois à venir de 2022 seront cruciaux, notamment sur le plan de la compétition avec les acteurs disruptifs des nouvelles technologies, qui ont récemment participé à une inflation des rémunérations, analyse Bernard-Louis Roques. Les acteurs de l'édition de logiciels, le plus souvent bien capitalisés et dégageant une marge solide, seront en toute probabilité à même de soutenir cette compétition, particulièrement alors que les rouages du financement externe se grippent de plus en plus."

Truffle note un accroissement de l'écart du chiffre d'affaires entre la 50ème et la 100ème place pour atteindre 26,2 millions d'euros. Le cabinet explique cela par la consolidation du secteur avec une plus forte croissance des éditeurs de grande taille. Les trois premières entreprises du classement sont Dassault Systèmes, Sopra Steria, et Cegid qui gagne une place par rapport à l'édition précédente et relègue Murex au pied du podium.


*Méthodologie : le palmarès Truffle 100 est réalisé à partir d’une enquête par questionnaire en ligne. Le Palmarès a été réalisé sur la base des données transmises par chaque entreprise participante, et complétées dans certains cas par des sources extérieures. Certaines données, de nature confidentielle, sont traitées uniquement de façon agrégée.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS