Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Eurora lève 40 millions de dollars pour son logiciel de mise en conformité dédié à l'e-commerce

Levée de fonds La start-up estonienne Eurora propose un logiciel de mise en conformité pour les entreprises souhaitant commercer au sein du marché de l'Union européenne où de très nombreuses règles s'appliquent. Elle vient de boucler une levée de fonds de 40 millions de dollars.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Eurora lève 40 millions de dollars pour son logiciel de mise en conformité dédié à l'e-commerce
Eurora lève 40 millions de dollars pour son logiciel de mise en conformité dédié à l'e-commerce © Vues Venti/Unsplash

Eurora Solutions, spécialisée dans la conformité à la réglementation européenne sur les échanges commerciaux, annonce ce 27 avril une série A de 40 millions de dollars. Le tour de table a été mené par Connected Capital et des investisseurs existants, tels que Change Ventures, Equity United et le fondateur de la jeune pousse, Marko Lastik.
 

Faciliter la mise en conformité 

Eurora a été fondée en 2018 à Tallinn, la capitale de l'Estonie. Elle a développé une plateforme de mise en conformité spécialisée dans le commerce électronique transfrontalier reposant sur un système d'apprentissage automatique. Cette solution s'adresse aux entreprises qui commercialisent des biens au sein du marché intérieur de l'Union européenne.

Le logiciel automatise les services fiscaux, de conformité et de douaniers, en attribuant aux produits de commerce électronique un code SH (numéro utilisé par les douanes pour classer les produits) tout en calculant les montants de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et les droits applicables. Il crée ensuite automatiquement des déclarations électroniques.

Un casse-tête juridique 

Sa raison d'être réside dans l'accumulation de règles en matière de droit de douane notamment. Un véritable casse-tête juridique car Bruxelles change régulièrement sa réglementation. Depuis le 1er juillet 2021, l'exonération de la TVA à l'importation pour les colis d'une valeur n'excédant pas 22 euros a ainsi été supprimée. Par ailleurs, les marchandises sont désormais taxées en fonction de leur destination finale, et non du lieu d'importation.

Le logiciel d'Eurora s'inscrit également dans une explosion des ventes en ligne provoquée par la pandémie de Covid-19. D'après la Fédération de l'e-commerce et de la vente à distance (Fevad), elles ont dépassé la barre des 10% du total du commerce de détail.

La jeune pousse compte plus de 200 clients dans le monde et prétend être en mesure de traiter 5000 demandes par seconde avec une précision de 96%. Grâce à cette levée de fonds, elle souhaite étendre ses opérations au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et au Moyen-Orient. L'équipe actuelle de 150 personnes doit également doubler d'ici la fin de l'année.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.