Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Experitus, la plate-forme qui permet aux touristes d'apprendre avec les autochtones

La plate-forme web Experitus, lancée en mai 2015, propose aux touristes venus découvrir Paris, Rome ou encore Londres de rencontrer des autochtones. Ceux-ci leur apprennent quelque chose de concret (la photographie, la cuisine, le dessin) en s'appuyant sur la culture locale.
mis à jour le 06 juillet 2015 à 16H45
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Experitus, la plate-forme qui permet aux touristes d'apprendre avec les autochtones
Experitus, la plate-forme qui permet aux touristes d'apprendre avec les autochtones

Les sites touristiques n'ont pas encore réalisé leur numérisation. Mais le secteur n'est pas figé, loin de là : des start-up tentent de se placer sur ce créneau en proposant de nouvelles expériences aux touristes. La plate-forme en ligne Experitus, lancée en mai 2015 par l'Ukrainien Alexander Yaremchuk, met en relation des voyageurs avec des guides particuliers et professionnels de leur destination, qui veulent transmettre un savoir, souvent manuel. "Nous voudrions développer autant que possible les offres de particuliers, pour que le service reste participatif", souligne le PDG de la jeune pousse.

 

Le site (l'application mobile devrait sortir prochainement) propose par exemple aux touristes qui visitent Paris de saisir la "ville lumière" du bout de leur pinceau. Ils passent 5 heures avec un professeur d'art plastique de l'atelier Alupi. Notre-Dame de Paris, le pont des Arts, le musée du Louvre... Cette offre permet de visiter autrement ces sites ultra-classiques. Experitus propose aussi des cours de cuisine, de photo, d'architecture... L'objectif : "permettre aux touristes de retirer vraiment quelque chose de leurs voyages", souligne Alexander Yaremchuk.

 

Implantée dans 11 pays fin 2015

 

La start-up, basée à Tchernivtsi en Ukraine, a levé 50 000 euros auprès d'un investisseur privé. Elle était venue présenter son activité en France au cours du festival Futur en Seine, en juin 2015. "Nous allons prochainement nous installer à Berlin pour développer notre activité", prévoit le fondateur d'Experitus.

 

Pour l'instant, la plate-forme ne compte que 75 guides et une centaine d'utilisateurs, mais elle mise sur une croissance forte. Aujourd'hui présente dans 7 pays (dont la France, l'Allemagne, l'Italie, le Royaume-Uni et l'Espagne), Experitus compte s'implanter d'ici fin 2015 sur quatre nouveaux marchés (la Turquie, le Portugal, la République Tchèque et la Suisse).

 

Un secteur tonique

 

Son optimisme se base sur la tonicité du secteur touristique : en 2013, les Européens ont dépensé 38 milliards de dollars pour voyager, selon des chiffres de la société d'étude de marché PhocusWright, datés de 2014. Le marché de l'économie participative est également en plein boom. Il pèse aujourd'hui 25 milliards de dollars par ans à l'international, et pourrait exploser d'ici 2025 à… 335 milliards, d'après une étude du cabinet PwC. Pour Alexandre Yaremchuk, les services de pair à pair capteront une part importante de cette manne.

 

Les parcours de ses concurrents, comme l'américain Vayable, semblent lui donner raison : cette start-up fondée en 2011 et basée à San Francisco a levé, selon le site spécialisé TechCrunch 2,1 millions de dollars. D'une année sur l'autre, son nombre d'utilisateurs a crû de 500%, affirme l'entreprise. Pour se rémunérer, Experitus prélève un pourcentage de 12% des transactions réalisées via sa plate-forme.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale