Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Facebook tisse sa toile en Chine pour faire croître ses revenus publicitaires dans le pays

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Facebook tisse une relation de plus en plus étroite avec les entreprises chinoises, car il compte en tirer des revenus publicitaires substantiels dans les années à venir. Via le réseau social, qui a été interdit dans le pays en 2009, ces sociétés espèrent conquérir une cible internationale : le 1,39 milliard d'utilisateurs actifs mensuels du site dans le monde. 

Facebook tisse sa toile en Chine pour faire croître ses revenus publicitaires dans le pays
Facebook tisse sa toile en Chine pour faire croître ses revenus publicitaires dans le pays © Facebook

Facebook mise de plus en plus sur les revenus publicitaires qu'il peut tirer des entreprises chinoises : il orchestre une véritable campagne de séduction pour les appâter, avec un pitch simple : certes, les habitants de l'Empire du Milieu n'utilisent pas Facebook, qui a été interdit par Pékin en 2009 (comme Twitter et YouTube), mais faire une campagne de communication sur le réseau social permet d'atteindre une cible internationale très importante. Facebook compte 1,39 milliard d'utilisateurs actifs mensuels dans le monde.

Youzu Interactive, un éditeur de jeux vidéo basé à Shanghai, aurait vu le nombre d'utilisateurs quotidiens de son populaire jeu “League of Angels” plus que doubler, suite à une campagne de marketing web d'1,6 million de dollars. Comme le souligne le Wall Street Journal, la quasi-totalité de ces fonds a été dépensée pour développer une présence publicitaire sur Facebook.

Marck Zuckerberg personnellement impliqué

Facebook ne rend pas public ses revenus publicitaires pays par pays, mais ils sont en forte croissance dans la région Asie : au quatrième trimestre 2014, ils s'élevaient à 531 millions de dollars, soit 19% de plus que sur la même période l'année précédente.

Marck Zuckerberg, le dirigeant de Facebook, s'implique personnellement dans cette opération séduction : il a posté le 19 février 2015 une vidéo où il parle en mandarin sur le réseau social, à l'occasion du nouvel an chinois. Il avait également tenu un discours dans cette langue à l'université de Tsinghua à Pékin, au cours d'un voyage au mois d'octobre 2014.

Google et Twitter veulent leur part du gâteau

Il a rencontré les patrons de plusieurs géants locaux de la tech, notamment celui du groupe de e-commerce Alibaba et du fabricant de smartphones Xiaomi. En décembre 2014, le responsable de la supervision d'Internet en Chine, Lu Wei, était en visite aux Etats-Unis. Le fondateur de Facebook lui a montré, alors qu'il visitait le siège du groupe, un livre qu'il garde précieusement sur son bureau écrit par… Xi Jinping, le président de l'Empire du Milieu. 

D'autres géants du net, comme Google et Twitter, lorgnent également les revenus publicitaires substantiels qu'il pourraient tirer des entreprises chinoises. Le réseau social de micro-blogging a par exemple ouvert en mars 2015 un bureau à Hong Kong. Son principal objectif : développer la pub.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale