Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Faites fabriquer le smartphone de vos rêves par littleBits et touchez 10% des ventes

Démocratiser la fabrication d'appareils hardware. C'est l'objectif que s'est fixé la start-up américaine littleBits. Elle lance une plate-forme sur laquelle le quidam peut proposer son idée de prototype de smartphone, de bracelet connecté… Si son projet recueille plus de 1 000 votes, la jeune pousse examine son idée et décide ou non de fabriquer et de mettre en vente le produit, en reversant 10% du montant des ventes au concepteur.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Faites fabriquer le smartphone de vos rêves par littleBits et touchez 10% des ventes
Faites fabriquer le smartphone de vos rêves par littleBits et touchez 10% des ventes © littleBits

Combiner des blocs électroniques ensemble, comme des Lego, pour fabriquer soi-même son propre appareil à musique en kit ou la réplique du rover Curiosity (envoyé sur Mars par la Nasa en 2012), c'est possible grâce à la start-up new-yorkaise littleBits, créée en 2009.

La fondatrice du projet, Ayah Bdeir, a surfé sur la vague de l'open hardware et du do it yourself. Sa société vend désormais une soixantaine de modules électriques différents, qui peuvent tous se clipper les uns aux autres pour former un écosystème, grâce à des magnets. Ils permettent au quidam de fabriquer son propre matériel hardware.

Soumis au vote des internautes

Mais la patronne de l'entreprise a décidé d'aller plus loin, en lançant le 16 septembre bitLab. Sur cette plate-forme, chacun peut proposer des prototypes hardware de sa création, construits avec les outils du kit de développement hardware HDK de littleBits, qui coûte 39,95 dollars. Il contient notamment un "proto module", qui permet de connecter n'importe quel fil ou circuit électrique aux briques littleBits.

Les "makers" peuvent inscrire leurs prototypes sur le site, où ils sont soumis au vote des internautes. Les projets qui recueillent plus de 1000 votes - ce chiffre pourra être ajusté dans le futur souligne la directrice de la jeune pousse - sont examinés par l'entreprise, qui décide ou non de les produire et de les vendre en ligne. Les inventeurs des appareils qui arrivent au bout du processus de sélection empochent 10% du montant des ventes, sans avoir investi financièrement dans le projet (à part pour l'achat du kit HDK).

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale