Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Fondé par Tim Berners-Lee, Inrupt veut redonner aux internautes un plein contrôle sur leurs données

La start-up Inrupt a été créée par le fondateur du web Tim Berners-Lee avec pour objectif de redonner aux internautes un plein contrôle sur leurs données. Elle vient d'annoncer le lancement de la version entreprise de son produit "Solid", une plateforme qui permet aux développeurs de créer des applications à partir des seules données pour lesquelles ils ont reçu une autorisation explicite de réutilisation.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Fondé par Tim Berners-Lee, Inrupt veut redonner aux internautes un plein contrôle sur leurs données
Fondé par Tim Berners-Lee, Inrupt veut redonner aux internautes un plein contrôle sur leurs données © @Silvio Tanaka - Flickr c.c.

Inrupt, la start-up de Tim Berners-Lee, créateur du World Wide Web, vient d'annoncer la disponibilité d'une version professionnelle de sa plateforme de confidentialité "Solid". Celle-ci permet aux organisations et aux gouvernements de créer des applications qui donnent aux utilisateurs un plein contrôle sur leurs données.

Un défenseur du web décentralisé
Père fondateur du World Wide Web, le chercheur Tim Berners-Lee est un grand défenseur du web libre et ouvert. Il regrette qu'aujourd'hui l'information soit concentrée dans les mains de quelques grandes entreprises et que les internautes perdent peu à peu le contrôle sur leurs données.

C'est avec cette idée en tête qu'il lance le projet open source "Solid" en 2015 avec le Massachusetts Institute of Technology (MIT). Le but de Solid (Social Linked Data) est de redonner le pouvoir aux internautes grâce à un plein contrôle sur leurs données et leur stockage.

Quelques années plus tard, Tim Berners-Lee créé la start-up Inrupt dont le siège social est situé à Boston, dans le Massachusetts. Il engage John Bruce, ancien dirigeant d'une entreprise de cybersécurité rachetée par IBM, pour diriger l'entreprise. Les deux hommes partagent la même vision, à savoir changer la propriété des données sans modifier la façon dont les sites web sont développés. Avec la plateforme Solid, les développeurs utilisent les mêmes normes et méthodes de construction des sites et ces applications fonctionneront dans n'importe quel navigateur, promet la jeune pousse.

Autoriser l'accès aux données au cas par cas
L'idée centrale de cette approche est que les utilisateurs contrôlent leurs données dans des entités de stockage en ligne, appelées "Personal Online Data Stores" (PDS) ou "Pods". Ils peuvent autoriser l'accès à leurs données au cas par cas en demandant le respect de certaines conditions (durée d'utilisation…). La version professionnelle, fraichement lancée, permet aux développeurs de créer des applications en utilisant un SDK pour tirer profit des Pods en accédant aux données dont ils ont besoin.

Cette version a déjà été testée par la banque britannique NatWest Bank et le National Health Service (NHS) qui gère le système de santé public au Royaume-Uni. Le gouvernement flamand prévoit également de déployer des Pods pour tous ses citoyens dans lesquels ils pourront stocker des documents officiels tels que les permis de conduire et les actes de mariage. "Ensemble, ces projets prouvent que lorsque les gens sont unis par leurs données, tout le monde est gagnant", se félicite John Bruce, co-fondateur et CEO d'Inrupt, dans un communiqué de presse.

Encore au stade encore expérimental
Bien que la version professionnelle marque une étape importante, Solid reste encore à un stade expérimental et le CEO d'Inrupt l'admet lui-même. "Je ne recommanderais pas à ma mère de l'utiliser tout de suite. Pour l'instant, il est destiné aux grandes organisations qui ont des cas d'usage et aux développeurs d'entreprises et de logiciels libres qui souhaitent créer des applications à partir de ce logiciel", explique John Bruce.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media