Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

France Digitale veut booster les start-up européennes

Pour son édition 2018, le "France Digitale Day" sera volontairement européen. L'heure n'est plus aux aventures entrepreneuriales franco-françaises : il est urgent de penser continental. Pour cela, l'association publiera un manifeste signé par tous les pays et des dirigeants des plus belles licornes made in UE.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

France Digitale veut booster les start-up européennes
France Digitale veut booster les start-up européennes © France Digitale

Même si elle continue de s’appeler France Digitale, l’association regroupant investisseurs et start-up entend bien changer d’envergure. "Nous continuons à représenter l’écosystème français, mais pour notre événement d’automne – le France Digitale Day (FDD) -, nous souhaitons devenir le rendez-vous des licornes européennes", explique Nicolas Brien, le directeur général de France Digitale. Pour cela, France Digitale met en avant ses 1200 adhérents (quand son homologue allemand n’en compte que 800) qui lui donnent une place à part en Europe, place qu’elle se dit prête à assumer pleinement.

 

Etre européen ou rien

L’enjeu est de taille car il concerne l’avenir des jeunes pousses européennes. Pour le directeur général, "une start-up européenne qui n’a pas l’ambition d’être une scale-up européenne" a un avenir pour le moins restreint. Face aux géants des Etats-Unis ou de Chine, les jeunes pousses qui se lancent avec une visée strictement franco-française ont peu de chance faire le poids. En conséquence, il faut se lancer directement à l’échelle du continent pour espérer avoir une chance de survie sur le marché global.


Pour cela, il est nécessaire que le marché unique européen soit vraiment un marché unique pour les start-up européennes. A l’occasion du France Digitale Day, un manifeste sera publié. Il sera soutenu par France Digitale et ses alter-ego dans tous les pays membres de l’Union européenne et par les dirigeants d’une vingtaine de licornes. Ce sera une sorte d’interpellation des candidats aux élections pour le parlement européen qui se tiendront au printemps de 2019, mais aussi des membres de la Commission européenne.

 

Quel programme pour les élections ? 

"Nous nous plaçons volontairement en amont des élections, explique Nicolas Brien. Nous aimerions qu’on pose des questions aux candidats sur le devenir des start-up, sur les moyens qu’ils entendent mettre en œuvre pour que l’Europe fasse émerger davantage de champions du numérique". Parmi les points qui devraient être abordés dans ce texte figure la nécessaire harmonisation des conditions de marché, des règles de concurrence.


Le FDD aura lieu le 25 septembre à Paris et regroupera les 50 plus grands fonds de capital-risque européen. Parmi les intervenants confirmés, on trouve par exemple Chris Barton, le fondateur de Shazam, Jeff Burton d’Electronic Arts ou encore Pieter Van Der Does d’Adyen.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale