François Hollande acte la victoire des Pigeons

Jean-David Chamboredon, le porte-parole du mouvement des Pigeons, réagit aux propos de François Hollande sur la fiscalité des plus-values de cession mobilières.

Partager
François Hollande acte la victoire des Pigeons

L’augmentation de la fiscalité des plus-values de cession, qui avait suscité la colère des créateurs d’entreprises au moment du vote de la loi de Finances pour 2013, sera bel et bien adoucie. François Hollande l’a confirmé dans son interview télévisée du 28 mars 2013.

"Plus simple et moins coûteux", a déclaré le Président de la République. Deux mots magiques qui savent séduire les représentants du mouvement des Pigeons.

"Il a confirmé qu’il avait conscience que le dispositif voté en décembre 2012 était une usine à gaz", remarque Jean-David Chamboredon, le président du fonds d’investissement Isai, et le porte-parole du mouvement des Pigeons à l’automne dernier.

La déclaration de François Hollande n’a toutefois pas surpris les ex-volatiles en colère. "Qu’il dise qu’il faut que cela soit revu me paraît désormais consensuel", indique Jean-David Chamboredon. Les Assises de l’Entrepreneuriat, initiées par le ministère de l’Economie depuis le début de l’année, se sont en effet saisies du sujet de la fiscalité des plus-values de cession.

"C’est une procédure de concertation qui se passe plutôt bien", s’enthousiasme Jean-David Chamboredon. Les Assises réunissent toutes les parties prenantes autour d’une table (syndicats, organisations patronales, représentant de l’administration et du gouvernement, etc.) pour trouver des solutions.

Les arbitrages de la commission sur la fiscalité ne seront toutefois rendus que fin avril. Les pigeons sauront alors à quelle sauce ils seront mangés.

Arnaud Dumas

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS