Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

#FrenchTech, top départ pour les agglomérations et les start-up

Fleur Pellerin a présenté le 29 janvier ses vœux à la French Tech. L’occasion d’en présenter le logo et de lancer les appels à projets de labellisation.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

#FrenchTech, top départ pour les agglomérations et les start-up
#FrenchTech, top départ pour les agglomérations et les start-up © @simplonco - Twitter

A l’occasion de ses vœux à la FrenchTech venue l’applaudir en nombre le 29 janvier, Fleur Pellerin, ministre déléguée aux PME, à l'innovation et à l'économie numérique, a officiellement lancé les appels à projets de labellisation des French Tech. Comme prévu, ces appels concerneront des communautés urbaines ou d’agglomérations, mais aussi des projets d’entreprises. Ces derniers ont été ajoutés afin de ne pas créer de nouvelle fracture géographique, selon la ministre, et de soutenir ainsi des start-up ou écosystèmes de start-up hors des zones labellisées. Comme annoncé, les structures d’accélération de la French Tech se voient allouer 200 millions d’euros auxquels s’ajoutent 15 millions d’euros pour le marketing à l’étranger de la marque. Le tout sera désormais identifié par un logo validé par les acteurs du numériques impliqués dans la réflexion. Un coq en origami rose.

Fleur Pellerin s’est aussi félicitée des succès qu’elle a qualifié d’emblématiques de l’écosystème numérique national en 2013, rappelant l’entrée au Nasdaq de Criteo, la revente de Neolane à Adobe pour 600 millions de dollars ou encore la levée de fonds de 100 millions de dollars de Deezer (fin 2012). Elle a évoqué l’ouverture du Numa et la future Halle Freyssinet. Enthousiaste, elle a de nouveau appelé de ses vœux une France transformée en start-up republic qui ne rougirait plus face à la Silicon Valley, à l’Israel Valley, à Boston, à Londres ou à Berlin.

Un site d’accueil pour la communauté

Le site de la toute nouvelle communauté est également lancé, et la ministre a appelé toutes les bonnes volontés à s’y inscrire. Parmi les groupes déjà en ligne, on peut noter celui consacré aux objets connectés, lancé par Eric Carreel, président de Withings, Invoxia et Sculpteo, en charge du plan industriel sur le sujet. Un autre est consacré aux "coding kids," un ensemble de moyens d’accompagnement des jeunes enfants vers le codage informatique.

Fleur Pellerin compte enfin multiplier les occasions de promouvoir sa French Tech à l’étranger. Après le CES, elle se rendra au Mobile World Congress de Barcelone fin février. Et elle a indiqué que de nombreux français seraient aussi au Midem et au SXSW à Austin (Texas). Mais elle sera aussi du voyage entre le 10 et le 13 février aux Etats-Unis du Président de la République, qui fera halte à Washington, mais aussi dans la Silicon Valley.

Emmanuelle Delsol

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale