Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

GAFAnomics : 5 leçons tirées du succès de Google, Apple, Facebook et Amazon

Le cabinet de conseil, Faber Novel, vient de publier sa nouvelle étude sur l'économie numérique. Il se concentre cette année non pas sur une entreprise mais sur les GAFA. Afin de comprendre les ressorts, les facteurs clés du succès des Google, Apple, Facebook et Amazon. Voici 5 idées clés tirées de ces GAFAnomics.
mis à jour le 28 novembre 2014 à 10H32
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

GAFAnomics : 5 leçons tirées du succès de Google, Apple, Facebook et Amazon
GAFAnomics : 5 leçons tirées du succès de Google, Apple, Facebook et Amazon © Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Google a gagné la guerre des moteurs de recherche en 4 ans. Apple a créé un marché des tablettes en 80 jours. Facebook a capturé 16 % de votre journée en 10 ans. Amazon s'est imposé comme le supermarché le plus couru en ligne... On pourrait ainsi enchaîner les chiffres autour de ce que l'on appelle les GAFA, l'acronyme qui sert à désigner le vrai-faux groupe constitué de GoogleApple, Facebook et Amazon. Ces quatre champions de l'économie numérique sont tour à tour auscultés, analysés, enviés, décriés. Ils fascinent autant qu'ils révulsent mais ce qui est certain c'est qu'ils ont inventé et sont en train d'inventer une nouvelle manière de faire du "business", comme le montre extrêmement bien la remarquable étude du cabinet de conseil Faber Novel Gafanomics. Qu'y apprend-on ?

1. D'abord que les GAFA ne raisonnent pas en cible client. Pour eux, tout humain est un client potentiel. Ce qui veut dire que leur zone de chalandise contient 7 milliards de personnes. La culture ou les limites géographiques ne font pas partie de leurs logiciels. Ou plus exactement, ils ne les perçoivent pas comme des freins au développement. La seule question qu'il se pose c'est : « qui est connecté ? Qui ne l'est pas ? Et comment faire pour donner accès à Internet à ces derniers ? » Pas pour des raisons philanthropiques, juste parce que ces populations sont des clients potentiels..

LIRE LA SUITE DE CETTE ANALYSE SUR Industrie & Technologies

 
 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale