Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google dans le viseur de l'Autorité allemande de la concurrence pour sa domination sur le marché des données

Vu ailleurs Après Facebook et Amazon, l'Autorité allemande de la concurrence a ouvert une enquête sur la position de Google sur le marché des données. Si elle est dominante, la firme de Mountain View risque de bloquer la concurrence ce qui restreindrait de facto le choix des consommateurs.
mis à jour le 01 juin 2021 à 12H15
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google dans le viseur de l'Autorité allemande de la concurrence pour sa domination sur le marché des données
Google dans le viseur de l'Autorité allemande de la concurrence pour sa domination sur le marché des données © Alex Dudar/Unsplash

Le Bundeskartellamt, l'autorité allemande en charge de la régulation de la concurrence, a déclaré le 25 mai avoir ouvert une enquête antitrust sur Google, rapporte Bloomberg. Dans le cadre de son enquête, il procédera à une analyse approfondie des conditions de traitement des données.

Un choix restreint pour les utilisateurs ?
La problématique est la suivante : est-ce qu'Alphabet, maison-mère de Google, bénéficie-t-elle d'un "avantage stratégique" grâce aux informations qu'elle récolte ? Le régulateur allemand se demande également si les utilisateurs "ont suffisamment de choix quant à l'utilisation de leurs données par Google".

En effet, "en raison du grand nombre de services numériques proposés par Google, tels que son moteur de recherche, YouTube, Google Maps, le système d'exploitation Android ou Chrome, nous pouvons considérer que l'entreprise revêt une importance capitale pour la concurrence", a déclaré Andreas Mundt, président de l'autorité. "Il est souvent très difficile pour les autres entreprises de contester cette position", a-t-il ajouté.

Une nouvelle loi pour punir plus facilement les Gafam
Le Bundeskartellamt est de plus en plus agressif face aux grandes entreprises technologies. Il a vu ses pouvoirs s'étendre grâce à une nouvelle loi adoptée en janvier 2021. Ce texte prévoit que l'Autorité de la concurrence n'a plus besoin de qualifier "un abus de position dominante". La caractérisation d'une "importance primordiale sur le marché" suffit désormais pour punir une entreprise technologique. Ce qui simplifie les poursuites.

L'autorité a déjà utilisé cette loi pour ouvrir il y a quelques jours une procédure à l'encontre d'Amazon. Elle souhaite ainsi vérifier si la société américaine abuse de son accès aux données pour valoriser ses propres produits au détriment des vendeurs tiers. La Commission européenne enquête également sur ce sujet depuis juillet 2019. Elle a récemment ouvert une nouvelle procédure sur la "Buy box" et le label Prime. Les investigations sont toujours en cours.

Voici la réponse officielle de Google : "Les gens utilisent Google parce nos services leur sont utiles, et non pas parce qu'ils y sont obligés ou parce qu'ils ne trouvent aucune autre alternative. Les utilisateurs allemands ont énormément de choix en ligne, et nous leur donnons des moyens simples de contrôler leurs informations  et limiter l'utilisation de leurs données personnelles. Nous allons pleinement coopérer avec l'Autorité de la concurrence allemande et nous nous rendrons disponibles pour répondre à leurs questions".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.