Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google écope d'une amende de 1,1 million d'euros pour avoir faussé le classement des hôtels

En France, c'est l'organisme "Atout France" qui attribue les étoiles aux hôtels en fonction d'une liste de critères à respecter. Alors que ce classement est officiel, Google avait décidé d'appliquer ses propres critères sur mon moteur de recherche si bien que certains hébergements touristiques étaient présentés à tort comme moins bien classés que dans le classement officiel. Cette pratique commerciale "trompeuse" a valu à la firme de Mountain View une amende de 1,1 million d'euros. Depuis, elle a changé sa politique.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google écope d'une amende de 1,1 million d'euros pour avoir faussé le classement des hôtels
Google écope d'une amende de 1,1 million d'euros pour avoir faussé le classement des hôtels © Christian Wiediger-Unsplash

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), rattaché au ministère de l'Economie, a infligé une amende de 1,1 million d'euros aux filiales irlandaise et française de Google pour avoir faussé le classement des hôtels sur le moteur de recherche.

Les hôteliers ont déposé des plaines
La DGCCRF a lancé une enquête en 2019 à la suite de nombreux dépôts de plaintes par des hôteliers qui dénonçaient le classement trompeur des hébergements touristiques sur le moteur de recherche de Google.

Pour vérifier ces accusations, l'autorité a comparé ce classement à celui d'Atout France, l'opérateur de l'Etat français en matière de tourisme. Résultat : Google a substitué à ce classement officiel une "classification établie selon ses propres critères". Celle-ci "prêtait grandement à confusion" par "sa présentation" et "l'utilisation identique du terme 'étoiles'", peut-on lire dans la décision.

Une pratique commerciale trompeuse
Ces pratiques nuisent aux consommateurs et aux hôteliers, d'après la DGCCRF, car certains hôtels étaient présentés à tort comme moins bien classés que dans le classement officiel d'Atout France. Ce qui constitue "une pratique commerciale trompeuse", conclut l'enquête.

A noter qu'après le début de l'enquête en septembre 2019, Google a corrigé ses pratiques. La plateforme utilise dorénavant le classement officiel d'Atout France lorsqu'elle communique sur le nombre d'étoiles effectivement détenues par les établissements d'hébergements touristiques en France.

Le président de la branche hôtellerie Laurent Duc de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih), le principal syndicat du secteur, s'est dit "très satisfait" de cette décision. "C'est crucial pour nous de protéger les étoiles des hébergements classés : ce classement fait par Atout France a une valeur, il correspond à plus de 250 points à respecter", a-t-il expliqué.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media