Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google est dans le viseur d'un groupe d'Etats américains pour ses pratiques antitrust

Vu ailleurs Le Colorado, l'Iowa, le Nebraska, New York, la Caroline du Nord, le Tennessee et l'Utah vont déposer une plainte contre Google pour ses pratiques antitrust. Ils souhaitent que cette procédure soit associée à celle initiée par le ministère de la Justice en octobre. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google est dans le viseur d'un groupe d'Etats américains pour ses pratiques antitrust
Google est dans le viseur d'un groupe d'Etats américains pour ses pratiques antitrust © Glassdoor

Un groupe de 7 Etats, composé du Colorado, de l'Iowa, du Nebraska, de New York, de la Caroline du Nord, du Tennessee et de l'Utah, va déposer un recours contre Google, révèle Reuters citant deux sources. Il accuse la firme de Mountain View d'abuser de sa position dans tous les secteurs dans lesquels elle opère.

Associer les procédures
Les requérants souhaiteraient que leur procédure soit associée au procès intenté par le ministère de la Justice et 11 Etats américains, en octobre dernier. Ils reprochent à Google d'entraver la concurrence sur les marchés de la recherche et la publicité en ligne.

Cette nouvelle procédure s'ajoute à l'enquête antitrust lancée par un groupe de 50 procureurs généraux américains en septembre 2019. Selon Ken Paxton, procureur général du Texas et à l'origine du mouvement, l'enquête devait porter dans un premier temps sur les activités publicitaires de Google puis s'étendrait à d'autres aspects de l'entreprise. En novembre 2019, la procédure a été élargie à son système d'exploitation Android.

Google rejette ces accusations
Google nie en bloc ces accusations. La société explique que si son moteur de recherche et ses autres produits et services sont majoritairement utilisés, c'est tout simplement parce que les consommateurs les préfèrent.

Au niveau européen, la colère gronde également. Un collectif de 165 entreprises, dont Yelp, Trivago, les sites de comparaison de prix Kelkoo et Foundem, a appelé la Commission européenne à adopter une ligne plus dure face à Google. "Alors que nous sommes en situation de concurrence entre nous pour la meilleure expérience de consommation, il y a un concurrent qui ne se livre pas à une concurrence loyale, Google", indiquait la lettre. Ils estiment que le Digital Services Act (DSA), bien que très important, mettra trop de temps à porter ses fruits.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.