Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google ouvre son premier magasin physique à New York City

Google annonce l'ouverture de son premier "Google Store" à New York City cet été. Seront vendus les téléphones Pixels, les produits Nest, les appareils Fitbit et les Pixelsbooks. Il sera également possible de passer une commande en ligne, d'être conseillé et de participer à des ateliers. Un fonctionnement très proche de celui des Apple Store. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google ouvre son premier magasin physique à New York City
Google ouvre son premier magasin physique à New York City © Google

Google a annoncé dans un billet de blog l'ouverture cet été de sa première boutique physique dans le quartier de Chelsea à New York, où l'entreprise a déjà des bureaux abritant 11 000 collaborateurs. En revanche, il n'a pas précisé si l'ouverture d'autres boutiques était envisagée. 

Acheter les produits Google
Dans ce "Google Store", les personnes pourront acheter "une grande sélection de produits fabriqués par Google, qui vont des téléphones Pixel aux produits Nest, des appareils Fitbit aux Pixelbooks et plus encore", détaille Jason Rosenthal, VP Product Management chez Google et signataire du billet de blog. Elles pourront également "effectuer des achats en ligne sur GoogleStore.com et récupérer leurs commandes en magasin", ajoute-t-il. 

Google a déjà expérimenté des pop-up stores. En 2016, au coeur de SoHo, il avait ouvert un espace dédié au test des objets connectés sans que les visiteurs ne puissent les acheter. L'annonce faite aujourd'hui marque donc un engagement beaucoup plus sérieux dans la création d'un espace de vente dédié. 

Concurrencer les Apple Store ?
Le fonctionnement du "Google Store" est calqué sur celui des "Apple Store", les boutiques physiques d'Apple qui sont aujourd'hui près de 500 réparties dans une quarantaine de pays dans le monde. Ainsi, la boutique de Google présentera le fonctionnement des produits, proposera des experts pour résoudre les problèmes et proposera des ateliers pratiques pour prendre en main les produits et services vendus.

Par rapport à Apple, les produits de Google sont assez limités bien que la récente acquisition de Fitbit devrait contribuer à élargir sa gamme, à condition que cette opération soit validée par les autorités réglementaires

Il reste à savoir si la stratégie de Google sera payante. Car elle n'est pas si évidente que cela à mettre en oeuvre comme le monte l'exemple de Microsoft qui a annoncé en juin dernier la fermeture définitive de ses boutiques physiques. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.