Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Google repart à l’attaque d’Amazon sur le terrain de la livraison rapide

Google va tester à San Francisco un nouveau service de livraison de produits frais, concurrençant ainsi directement AmazonFresh. Et abandonnant un peu plus ses points relais.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Google repart à l’attaque d’Amazon sur le terrain de la livraison rapide
Google repart à l’attaque d’Amazon sur le terrain de la livraison rapide © Compte Facebook de Google Express

Face à Amazon, Google redouble d'effort. Pour faire le poids sur le terrain de la livraison rapide, le moteur de recherche a décidé de se lancer dans la livraison de produits frais. Un nouveau service que Google testera prochainement à San Francisco, a annoncé mardi 8 septembre le directeur du service de livraison rapide Google Express, Brian Elliott. Pour ce faire, Google a conclu des accords avec les supermarchés Whole Foods et les entrepôts Costco, entre autres. Google Express ne propose pour le moment que des produits à longue conservation. Un vide qu’il fallait combler pour satisfaire clients et commerçants. “Pour nombre de commerçants partenaires, nous ne représentons pas aujourd’hui l'intégralité de leurs magasins”, a expliqué Brian Elliott.

 

Avec cette offensive sur le secteur des produits frais, le géant californien s’attaque directement à AmazonFresh, le service dédié de la firme de Seattle. Et fait un virage assumé dans sa stratégie de e-commerce, en s’éloignant un peu plus de ses “hubs”. Google a en effet dû faire machine arrière concernant ses points relais qu’il avait ouverts à San Francisco et Mountain View. Le géant du Net proposait des livraisons en une heure aux clients prêts à se déplacer jusqu’à ces petits entrepôts. Or la livraison de produits frais via des points relais requerrait une organisation plus complexe, a reconnu Brian Elliott.

 

La firme de Mountain View a par ailleurs annoncé le déploiement de Google Express dans cinq nouveaux Etats du Midwest, ouvrant ainsi le service à 25 millions de potentiels nouveaux clients. Mais là encore, Amazon bénéficie d’une longueur d’avance sur son concurrent. Avec Prime Now, le champion de la vente en ligne propose une livraison dans les deux heures suivant l’achat, tandis que Google livre en un jour ouvré. Un service qu’Amazon continue par ailleurs de développer : le site de e-commerce a annoncé ce même jour le lancement de la livraison de repas en partenariat avec différentes chaînes de restaurants, dans la ville de Seattle. Ce, à travers Prime Now. De quoi tenir Google à distance ?

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale