Google veut donner accès à internet par drones et ballons, même aux Etats-Unis

Google poursuit ses efforts pour créer un réseau reliant le monde entier à Internet, et ne cible pas forcément que les pays les moins avancés technologiquement. L'entreprise a envoyé un courrier à la commission américaine en charge des télécommunications pour lui demander de libérer un certain nombre de bandes de fréquences afin de pouvoir s'en servir pour ses ballons et ses drones stratosphériques aux Etats-Unis.

Partager
Google veut donner accès à internet par drones et ballons, même aux Etats-Unis

Les projets de Google visant à mondialiser l'accès à Internet, que ce soit grâce aux ballons stratosphériques du projet Loon ou aux drones de Titan Aerospace, pourraient ne pas concerner que les pays les moins connectés.

Dans un courrier envoyé le 15 janvier à la FCC (Federal Communications Commission), l'organisme en charge de réguler les télécommunications sur le territoire des Etats-Unis, Google demande l'autorisation d'utiliser certaines bandes de fréquence situées au-dessus des 24 Ghz, traditionnellement considérés comme inadaptées aux transferts de données.

Une volonté réaffirmée de créer un réseau global

Le géant de la recherche sur Internet cite plusieurs exemples de développement technologiques récents utilisant de très hautes fréquences, notamment au sein de la norme Wi-Fi pour appuyer sa démarche et souligne ses expérimentations "d'accès internet à haut débit via des plate-formes aériennes".

Cette démarche de la part de Google ne garantit pas un résultat concret (ni une réponse positive de la FCC, ni un déploiement à grande échelle de ballons ou de drones), mais elle montre que l'entreprise ne relâche pas ses efforts pour développer un accès à Internet global à l'aide de nouvelles technologies. Elle vient d'ailleurs de s'associer à SpaceX, dans lequel elle a investit un milliard de dollars, pour développer une flotte de satellites dont le but est également de fournir une couverture internet globale.

Google fournit déjà un accès à Internet à quelques villes (Kansas City, Austin, Provo) aux Etats-Unis avec Google Fiber. Un service comme Loon s'adresserait probablement davantage aux régions les plus rurales du pays.

Julien Bergounhoux

Le document envoyé par Google à la FCC :

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS