Tout le dossier Tout le dossier

Google veut imposer Android dans les voitures connectées

Le géant américain Google a présenté un partenariat dans le véhciule connecté avec les constructeurs automobiles General Motors, Audi, Hyundai et Honda auquel participe également le fabricant de processeurs et cartes graphiques Nvidia. Avec l'ambition de faire d'Android, déjà numéro un sur le marché des smartphones, le système d'exploitation embarqué de référence...

Partager
Google veut imposer Android dans les voitures connectées

Après avoir conquis le marché des smartphones, le système d'exploitation mobile Android compte bien s'imposer dans les tableaux de bord des futurs véhicules connectés.

Les premiers véhicules sous Android prévus pour 2014

Le géant américain Google a en effet annoncé lundi 6 janvier la création de l'Open Automotive Alliance (OAA), un partanariat avec les constructeurs automobiles de premier plan General Motors, Audi, Honda et Hyundai et avec le fabricant de processeurs et de cartes graphiques Nvidia. Les premiers véhicules tournant sous Android devraient ainsi faire leur apparition cette année et l'alliance pourrait s'ouvrir à d'autres partenaires industriels.

Cette "plateforme commune tirera l'innovation" et "permettra aux constructeurs automobiles d'introduire plus facilement des technologies de pointe" dans leurs véhicules, tout en garantissant une "technologie plus sûre et plus intuitive", ont indiqué les membres de l'alliance dans un communiqué.

Des millions de personnes sont déjà habituées à utiliser Android chaque jour", a souligné Sundar Pichai, vice-président de Google. "Nos partenaires industriels" pourront ainsi "intégrer plus facilement la technologie mobile dans les véhicules", a-t-il ajouté. Ce partenarait offre "d'énormes opportunnités", indique de son côté une responsable de General Motors, Mary Chan, qui rappelle la priorité donnée à l'installation de la 4G LTE dans la plupart des véhicules du groupe.

Stratégies diverses des constructeurs

Les constructeurs automobiles misent actuellement sur les nouvelles technologies pour développer des voiture connectées capables de proposer à bord outils de navigation, divertissements et autres applications. Si certains ont donc logiquement opté pour le système d'exploitation mobile le plus populaire, d'autres s'intéressent à l'iOS d'Apple ou au QNX de BlackBerry.

Ford adopte lui une position différente en insistant sur l'interacton entre le véhicule et le smartphone de ses utilisateurs. L'américain a ainsi opté pour une solution open-source pour son système multimédia Applink, un procédé qui permet le développement d'applications compatibles avec l'ensemble des systèmes d'exploitation mobiles.

Julien Bonnet

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Dirigeants

Le Pierre Gattaz américain est-il différent du Pierre Gattaz français ?

Technos et Innovations

La moto de Lit Motors défie les lois de la gravité

ETI, les champions cachés

Champion caché de la connectivité, le français Awox veut désormais briller aux yeux du grand public

Technos et Innovations

Pour Fred Potter, "dans les objets connectés une vraie industrie de la contrefaçon est à l’oeuvre"

Le bilan de la semaine

Les français à Las Vegas, et les autres : les dix actus marquantes du CES 2014

Entracte

CES 2014 :  quand l’iPhone prend la température

Diaporamas Automobile

Les constructeurs automobiles en force au CES 2014

Impression 3D

Avec son "3D printing batch control", Sculpteo se rapproche de la production en série

Culture

Qobuz, l’autre site de streaming musical français qui veut conquérir les Etats-Unis

Technos et Innovations

Avec sa voiture commandable avec les yeux, le stand Valeo concentre tous les regards du CES

Start-up

L’idée d’un "CES Paris" fait son chemin

Hardware

CES 2014 : deux sociétés françaises en pointe dans la vidéo à 360°

Transformation numérique

BlackBerry revient aux fondamentaux : les claviers physiques et la sécurité de ses terminaux mobiles

Objets connectés

Les Français qui font sensation avec leurs objets connectés au CES

CES

Pierre Gattaz et Fleur Pellerin veulent une France high-tech qui "chasse en meute"

CES

CES 2014 : Yahoo! s’offre Aviate et son interface mobile contextuelle

Loisirs numériques

Sony dépasse Microsoft avec ses 4,2 millions de PS4 vendues fin 2013

Technos et Innovations

Le smartphone qui vous aidera à ne plus jamais rien égarer

TV - Hi-fi

Netflix et consorts, nouveaux meilleurs amis des fabricants de téléviseurs

Techno folies

L'ordinateur au format timbre-poste d'Intel compte nous accompagner partout

Technos et Innovations

Intel veut rapprocher humains et ordinateurs

CES

Malaise au CES, le réalisateur Michael Bay plante la présentation des téléviseurs Samsung

Loisirs

13 constructeurs dont un français pour fabriquer la console Steam Machine

CES

Cinq tendances à suivre au CES 2014

Technos et Innovations

Le spécialiste français des drones Parrot dévoile deux nouveaux joujoux connectés

Technos et Innovations

La start-up française Kolibree imagine la première brosse à dents connectée

CES

Dompter le soleil ou apprivoiser la nuit, l'ambition des pionniers français du "quantified self"

Objets connectés

"Ne vendre qu’un ou deux objets intelligents est risqué", prévient Loic Poirier, DG d’Archos

CES

CES 2014 : Lenovo et HP présentent leurs PC sous Android

Auto

Chevrolet va proposer la 4G de série sur plusieurs de ses voitures

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS