Gorgias, le français qui met de l'IA dans la relation client, lève 1,5 million de dollars

La start-up Gorgias, fondée par deux français, vient de lever 1,5 million de dollars pour développer sa solution éponyme de help desk intelligent.

Elle s'intègre avec tout un tas de services et automatise au maximum les tâches pour diminuer le temps de réponse aux clients.

Partager
Gorgias, le français qui met de l'IA dans la relation client, lève 1,5 million de dollars
Le tableau de bord de Gorgias.

La start-up parisienne Gorgias annonce jeudi 11 février avoir levé 1,5 million de dollars de fonds de démarrage auprès de Charles River Ventures et d'Amplify Partners. La jeune pousse, fondée début 2015 par Romain Lapeyre (CEO) et Alex Plugaru (CTO) après leur passage à Numa et Techstars NYC, développe une solution de centre d'assistance (help desk) automatisé. Le logiciel (une application web) utilise des techniques de machine learning et une intégration avec les CRMs, plates-formes de paiement, de distribution et autres pour diviser par deux le temps de réponse aux clients.

Le projet est parti du constat que le support client nécessite pour un opérateur de jongler entre de multiples produits lors de chaque demande, qu'il s'agisse de Zendesk, Intercom, Stripe, Salesforce, Magento et autres. Ces tâches manuelles peuvent occuper jusqu'à 30% du temps des opérateurs. Gorgias élimine cette problématique en agglomérant toutes les informations nécessaires sur un seul tableau de bord. Mieux, il suggère automatiquement de quelle manière la requête doit être traitée, avec des réponses pré-enregistrées capables d'impacter les autres outils (par exemple en effectuant un remboursement ou l'envoi d'une commande).

Automatiser les tâches les moins valorisantes

"Nos concurrents comme Zendesk proposent des intégrations, mais la différence c'est que nous trions les informations, explique Romain Lapeyre. Si quelqu'un demande un remboursement on n'affiche que ces informations là. Notre intégration est aussi plus forte, avec des actions directement dans les autres outils." La promesse de l'outil est qu'en automatisant les tâches les plus répétitives, de bas niveau, les équipes peuvent consacrer plus de temps aux demandes complexes. "On va plus loin que la seule création de règles, précise le dirigeant. Le système peut assigner automatiquement des réponses en fonction de certains types de demandes."

Le service a 115 clients en beta test à l'heure actuelle, dont notamment Stripe, Classpass, Kinnek ou le français Doctolib. La levée de fonds va permettre à Gorgias de continuer développer son produit, par exemple en l'intégrant à des outils d'analyse de données ou en gérant d'autres canaux de communication comme les SMS ou Twitter. La start-up, qui compte trois employés, recrute entre deux et cinq développeurs à Paris.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS