Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Head Pilot, pour cliquer avec les yeux

Le logiciel Head Pilot permet de cliquer sur un ordinateur sans toucher à la souris. Développé par la TPE tricolore Starnav, ce programme rend l'univers numérique accessible aux personnes atteintes de handicap. Il pourrait également, dans un tout autre registre, permettre aux pilotes d'avions de manœuvrer (en partie) leur appareil avec les yeux, comme l'explique le patron de l'entreprise qui travaille notamment avec Dassault Aviation, Georges Lamy au Rousseau.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Head Pilot, pour cliquer avec les yeux
Head Pilot, pour cliquer avec les yeux © Presmaster/Fotolia

Pour rendre les ordinateurs accessibles aux personnes souffrant de handicap et ne pouvant se servir d'une souris, la TPE  Starnav, créée en 2007 à Caen (Calvados), a développé Head Pilot. Cet outil, fonctionnant sur des ordinateurs équipés d'une caméra, permet à ses utilisateurs de prendre le contrôle de la machine Via un système d'analyse de données vidéo, le logiciel capte les mouvements de la tête et des yeux de l'internaute, qui guide la souris sans avoir de contact direct avec l'appareil.

Le programme, breveté en Europe et disponible depuis début 2015, dessine une carte à partir du visage de l'utilisateur. Pour analyser ses mouvements, il se base sur des points précis du visage présentant un contraste de couleur avec la zone environnante, comme les cils, les sourcils ou encore les narines. Quatre années de développement ont été nécessaires pour mettre au point ce logiciel.

Des points de repères mouvants

"Il fallait qu'il fonctionne quelle que soit la couleur de peau et de cheveux de son utilisateur, explique Georges Lamy au Rousseau, qui dirige l'entreprise. En plus, les points de repères de Head Pilot sont mouvants, puisque le visage se déplace. Quand il se met de profil, par exemple, on ne voit plus qu'une seule oreille. Il fallait qu'il puisse s'adapter à toutes ces situations."

Le logiciel transmet à l'écran les coordonnées du pointeur, en fonction de son analyse de mouvements. Regarder fixement une zon sans bouger génère un clic. Avant de réaliser une telle action, l'utilisateur peut sélectionner de la même manière, sur le bureau des ordinateurs équipés du programme, s'il veut effectuer un clic simple, un double clic, un clic droit, copier, coller... dans un menu. Il peut régler la sensibilité du programme à ses mouvements.

Dassault Aviation comme partenaire

Si une souris est branchée sur l'ordinateur utilisé, Head Pilot ne fonctionne que lorsque celle-ci est immobile. Cela permet aux accompagnants de travailler de pair avec le malade, en reprenant facilement le contrôle de l'ordinateur en cas de besoin, simplement en utilisant ladite souris. Cet outil, vendu sous la marque Accessman, coûte 349 euros aux particuliers. Pour 5 000 euros, Starnav propose aux entreprises d'en équiper leur site Internet : vous pouvez tester le système sur le site de l'incubateur Normandie Incubation (au bas de la page, cliquez sur "Lancer Head Pilot Online"). L'entreprise a déjà été approchée par EDF, le Crédit Agricole et le ministère de l'Economie.

Son programme pourrait également être utilisé en aéronautique. "Dans les cockpits du futur, une série d'écrans remplacera probablement les centaines de boutons de navigation", prévoit Georges Lamy au Rousseau. Pour permettre aux pilotes de déplacer très rapidement la un pointeur d'un bord à l'autre de ces écrans, la souris physique n'est pas forcément l'outil idéal. Head Pilot pourrait l'être. Starnav travaille actuellement avec Dassault Aviation pour développer un système de commande à partir de ce logiciel, révèle le patron de la société normande.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media