Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

HP se pose en exemple de transformation numérique pour ses clients

Cloud, mobilité, Big Data et cyber sécurité constituent autant une opportunité qu’un défi pour la transformation numérique des entreprises. HP montre le chemin avec sa stratégie "New Style of IT".  Un slogan dont il se fait la vitrine technologique en l’appliquant à lui-même.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

HP se pose en exemple de transformation numérique pour ses clients
HP se pose en exemple de transformation numérique pour ses clients © Owaief89 - Flickr - C.C.

"New Style of IT". C’est le maître-mot du nouveau positionnement stratégique de HP. C’est aussi un slogan martelé à chaque évènement public réunissant les partenaires et clients du groupe. Le HP World Tour, qui a rassemblé les quelque 800 partenaires et clients en France, le 3 juin 2014 à Paris, a été l’occasion d’expliciter en détails le concept.

"En quelques années seulement, nous avons basculé d’une informatique traditionnelle statique mais du reste performante, basée sur l’architecture client-serveur, à une informatique plus agile et plus efficace que nous appelons la New Style of IT, explique Gérald Karsenti, PDG de HP en France. Les moteurs de cette évolution sont le cloud computing, la mobilité, le Big Data et la cyber sécurité. Quatre domaines stratégiques dans lesquels nous investissons massivement."

une opportunité pour les entreprises

Cette nouvelle infrastructure informatique se caractérise par l’avalanche de production de données. Les chiffres ont de quoi de donner le vertige. Chaque minute, 277 000 tweets sont postés, 2,4 millions de contenus créés sur le Web, 48 000 applis téléchargées, plus de 4 millions de recherche Web lancées… "Quand vous rentrez en voiture de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, votre système de navigation GPS communique avec les satellites et utilise les capacités de traitement en temps réel dans le cloud pour optimiser l’itinéraire, cite en exemple Peter Ryan, directeur général de HP Europe. Vous utilisez pour cela des données sur le trafic et vous générez vous-même des données. Toutes ces data ont vocation à être stockées et traitées dans le cloud."

Cette transformation numérique est une opportunité pour les entreprises, en termes d’agilité, de vitesse de réaction ou d’économie. Mais elle pose de sérieux défis. "Les fournisseurs de services Web auront besoin de 8 à 10 millions de serveurs supplémentaires dans les deux ans à venir, estime Peter Ryan. Ce qui représente un investissement d’environ 20 milliards de dollars. Le problème c’est que 1 million de serveurs nécessitent pour leur alimentation en énergie une centrale électrique. Intenable sur le long terme."

HP propose de revoir la conception des data centers en utilisant une nouvelle race de serveurs à haute densité, plus efficaces sur le plan énergétique et mieux adaptés à des usages comme le Big Data ou les services Web. Sa réponse réside dans ses serveurs Moonshot. Au lieu de processeurs classiques de 150 W comme les Xeon d’Intel ou les Opteron d’AMD, ils utilisent des puces à 15 W optimisées au départ pour les mobiles et les applications embarquées. Les machines disponibles aujourd’hui tournent avec des processeurs x86 d’Intel ou d’AMD. L’offre devrait bientôt s’enrichir avec des processeurs ARM d’Applied Micro. Selon Peter Ryan, ces micro serveurs réduisent l’encombrement de 80%, la consommation électrique de 90% et les coûts d’exploitation de 77%.

résultats financiers toujours en berne

HP ne se contente pas de promouvoir cette solution auprès de ses clients. Le groupe joue également la vitrine de cette technologie en l’utilisant en interne. Pour son site Web hp.com, qui reçoit plus de 300 millions de visites par jour, il dispose de 41 000 serveurs, 150 000 commutateurs réseau et un espace de stockage de 63 pétaoctets. Le remplacement des serveurs traditionnels par des machines Moonshot a permis de passer de 68 Datacenters à seulement quatre. "Auparavant, il fallait dix racks par serveur pour une consommation d’environ 10 KW, détaille Peter Ryan. Maintenant, un demi rack suffit pour une consommation de moins de 1 KW et on a gagné 95% d’espace."

Si le serveur bénéficie d’un effort particulier de travail chez HP, Gérald Karsenti insiste sur la nécessité d’aborder la New Style of IT avec une approche globale, depuis le poste de travail jusqu’au Datacenter. Présent à la fois dans les terminaux, les serveurs, le logiciel et les services, le groupe américain s’estime bien placé pour tirer parti de cette évolution du marché. Un vœux toutefois contredit par la réalité que démontrent des résultats financiers toujours en berne et le lancement en mai 2014 d’un nouveau train de réduction de 5% des effectifs d’ici 2015.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale