Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

HP veut conquérir l'industrie textile avec sa nouvelle gamme d'imprimantes HP Stitch

HP se lance à la conquête de l'industrie textile avec HP Stitch, une nouvelle gamme d'imprimantes dédiées à l'impression sur polyester. Trois modèles sont annoncés, couvrant des petits formats jusqu'à ceux de 3,2 mètres de large. Pour s'imposer sur ce marché, HP innove en garantissant des couleurs plus fidèles, une production plus fiable, et un rendement deux fois plus rapide que la concurrence.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

HP veut conquérir l'industrie textile avec sa nouvelle gamme d'imprimantes HP Stitch
Présentation de la gamme d'imprimantes HP Stitch par Nick Lazaridis, président de HP pour la zone EMEA, lors de l'évènement HP Innovation Summit à Barcelone. © Julien Bergounhoux

HP annonce ce 23 avril 2019 une nouvelle ligne d'imprimantes professionnelles destinées à l'industrie textile. Baptisée HP Stitch, cette gamme se compose de trois produits : les HP Stitch S300, S500 et S1000. Il s'agit d'imprimantes à sublimation, utilisées pour appliquer des motifs à des tissus en polyester.

 

Un marché à 1000 milliards de dollars

HP était quasiment absent de ce marché jusqu'à présent. Or, l'industrie textile représente 1000 milliards de dollars. L'entreprise a donc travaillé pour développer une gamme de produit capable de s'y imposer. Le polyester est un point de départ naturel, puisqu'il représente 40 millions de tonnes produites chaque année pour l'industrie textile, soit plus du double du coton. HP ne cache par ailleurs pas sa volonté d'étendre sa technologie à d'autres types de fibres à l'avenir. Dans l'immédiat les marchés finaux visés sont la mode, les vêtements de sport, mais aussi les meubles et la décoration d'intérieur.

 

La S300 est destinée à une utilisation sporadique, par exemple pour les designers. La S500 de son côté est faite pour la production à forts volumes et sans surveillance, par exemple pour les vêtements de sport. HP affirme qu'elle peut imprimer 110 mètres carrés par heure sur un tissu, contre 50 m2 par heure pour la concurrence. Enfin, la S1000 se destine à l'impression grand format (jusqu'à 3,2 mètres de large), pour l'affichage ou la décoration d'intérieur.

 

Des couleurs plus précises et un rendement doublé

HP compte s'emparer du marché (comme il l'a fait pour l'impression industrielle grand format) grâce à plusieurs innovations. Pour rappel, l'impression par sublimation implique d'imprimer le motif souhaité sur un papier spécifique, puis de l'appliquer au textile à une chaleur et une pression spécifique, sur lequel il se tranfère par sublimation (passant de l'état solide à l'état gazeux sans étape intermédiaire). Ce procédé permet d'obtenir des couleurs éclatantes qui ne partent pas au lavage. Le papier est ensuite recyclé.

 

Traditionnellement il est compliqué de gérer l'impression du papier et la sublimation sur le textile dans une même zone car les températures nécessaires ne sont pas les mêmes. Le risque est que l'encre sèche dans les cartouches. De plus, une zone de séchage séparée est requise pour le papier. HP parvient à tout faire au même endroit et dans la même machine grâce à un contrôle précis des températures et un système de séchage intégré (à l'aide de petits ventilateurs). HP déclare aussi être le seul à proposer une impression directe sur textile pour ses petits modèles, ses concurrents ne le proposant que pour les modèles de grande taille.

 

HP a aussi peaufiné le système pour assurer une haute qualité d'impression, notamment concernant la densité d'application des couleurs. De plus les imprimantes intègrent un spectrophotomètre qui garantit l'exactitude des couleurs. Cela garantit d'avoir exactement la même couleur sur plusieurs imprimantes différentes. Dernier avantage : les machines sont simples à entretenir grâce à la technologie d'impression par jet d'encre propriétaire de HP. L'entreprise déclare qu'une tête d'impression peut être changée en 20 minutes par un seul technicien, sans faire appel à un spécialiste externe.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale