Actualité web & High tech sur Usine Digitale

HPC, IA, cybersécurité : la Commission européenne veut investir 9,2 milliards d’euros dans le numérique

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Mercredi 6 juin, la Commission européenne a annoncé son projet d'investir 9,2 milliards d'euros pour créer une Europe numérique, afin d'arriver à terme à un marché numérique unique entre les Etats membres. Les domaines de l'intelligence artificielle, des superordinateurs, ou encore de la cyberdéfense vont bénéficier de plusieurs milliards d'euros.

HPC, IA, cybersécurité : la Commission européenne veut investir 9,2 milliards d’euros dans le numérique
La Commission européenne prévoit d’investir 9,2 milliards d’euros dans le marché numérique

La Commission européenne a fait la proposition mercredi 6 juin 2018 d’investir 9,2 milliards d’euros dans le premier programme numérique de l’Europe, pour aligner le prochain budget à long terme de l’Union Européenne entre 2021 et 2027. L’intervention directe de la Commission dans la problématique du numérique va permettre non seulement d’injecter un budget considérable mais aussi de renforcer la réglementation concernant le futur marché numérique unique. Cette somme a été répartie dans plusieurs domaines distincts.

 

2,7 milliards d’euros pour des supercalculateurs

Le secteur qui bénéficiera du plus gros budget est celui du calcul à haute performance (HPC) et du traitement des données en Europe. D’ici 2022-2023, l’objectif est d’atteindre une capacité de calcul exaflopique, soit un milliard de milliards de calculs à la seconde, et post-exaflopique d’ici 2026-2027. Ces progrès devraient permettre à l’UE d’être autonome en matière de ressources technologiques stratégiques et concurrentielles, et servira notamment les secteurs de la santé, des énergies renouvelables, mais aussi de la sécurité des véhicules et de la cybersécurité. Pour cela la Commission prévoit dans son budget une infrastructure européenne de superordinateurs.

 

2,5 milliards d’euros dans l’IA

L’Europe souhaite également favoriser la diffusion de l’intelligence artificielle dans l’économie et les sociétés européennes, tout en garantissant un cadre éthique et juridique solide. Les 2,5 milliards d’euros serviront à la fois à rester à la pointe des innovations scientifiques et technologiques liées à l’IA en finançant le programme de recherche Horizon Europe, et à promouvoir un accès à des installations d’essai et d’expérimentation de l’IA aux entreprises, notamment par la création de “bibliothèques européennes” et de pôles d’innovation numérique.

 

2 milliards iront dans la cybersécurité

La protection de l’économie numérique et des démocraties demandera 2 milliards d’euros à la Commission européenne. L’industrie, la cyberdéfense et la cybersécurité sont des axes clés des enjeux du numérique et l’UE souhaite investir dans des équipements de qualité mais aussi dans la formation pour développer toutes ces compétences.

 

1,3 milliard d’euros pour la numérisation de tous les secteurs

L’UE tient à ce que l’administration et les services publics bénéficient d’outils pour leur transformation numérique. Les entreprises et notamment les PME auront accès aux nouvelles technologies et au savoir-faire nécessaire grâce à des pôles d’innovation numérique dans l’ensemble de l’Europe.

 

700 millions d’euros pour la formation professionnelle

Enfin, une dernière enveloppe de 700 millions d’euros sera destinée à la formation de la main d’oeuvre actuelle aux nouvelles technologies, et apportera une aide particulière aux PME et administrations publiques.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale