Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Huawei fait décoller 9 start-up françaises vers la Chine

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Dans le cadre du programme Digital InPulse 2018 de Huawei, 9 start-up de la French Tech s’envoleront du 27 octobre au 2 novembre en Chine pour découvrir l’écosystème numérique de Hong-Kong et Shenzhen. Une initiative menée en partenariat avec le Comité Richelieu et Business France.

Huawei fait décoller 9 start-up françaises vers la Chine
Dans le cadre de Digital InPulse, Huawei a organisé un kick-off le 18 octobre 2018 avec les 9 start-up lauréates pour préparer le voyage d’affaires en Chine © Huawei

Elles ont été repérées à Lille, Bordeaux, Nice, Lyon et Paris suite à un appel à projets innovants sur le thème de la mobilité. Mapwize, Parkky, AquaModule, Milanamos, Cosmo Connected, BeNomad, Velco, Gazelle Tech et Coleen  ont remporté le concours Digital InPulse 2018 organisé par Huawei en partenariat avec le Comité Richelieu et Business France.


Un premier pas dans l’écosystème chinois
Ces 9 start-up de la French Tech décolleront pour la Chine du 27 octobre au 2 novembre 2018 pour découvrir l’écosystème numérique de Hong Kong et Shenzhen. Avec, au programme, des rencontres avec des incubateurs locaux et des start-up installées sur place, des pitch devant des investisseurs, des échanges avec des experts du siège de Huawei… Objectif : sensibiliser ces jeunes pousses au marché chinois et aux bonnes pratiques pour s’y installer ou, a minima, y commercialiser leurs solutions.


40 start-up accompagnées tout au long de l’année
C’est la cinquième année consécutive que Huawei organise Digital InPulse. La marque chinoise se félicite d’accompagner ainsi, sans prise de participation, 40 start-up depuis le lancement. Car le programme ne se limite pas aux deux semaines de learning expedition en Chine. Tout au long de l’année, un Club Alumni permet à l’ensemble des lauréats de Digital InPulse de bénéficier de conseils et de bonnes pratiques, mais aussi d’échanger avec les experts de l’écosystème.


Un ancrage dans l’écosytème français
Pour Shi Weiliang, directeur général de Huawei France, cette opération est un moyen d’ancrer un peu plus l’entreprise chinoise dans l’écosystème français. Distingué par le prix de la Contribution Sociale dans le cadre de la journée "China-France Investment Dialogue", il a déclaré : "Notre responsabilité citoyenne vis-à-vis de la France est très importante".

Et Shi Weiliang de citer, au-delà de Digital In pulse, l’implication de Huawei pour la préservation de l’Art en tant que membre-fondateur de l’Académie Digitale avec l’Opéra de Paris, et  le soutien à l’éducation pour tous via un partenariat avec la Web@cadémie dans le cadre du programme Talents Numériques. Il s'agit aussi d'un moyen pour le constructeur chinois de promouvoir et de soigner son image en Europe. Encore plus important, depuis que l'entreprise chinoise est boycottée aux Etats-Unis et en Australie.


Les 9 start-up lauréates de Digital InPulse
 

  • Mapwize
    Basée à Lille, la start-up a développé une plateforme de cartographie indoor qui peut guider ses utilisateurs à l’intérieur de chaque bâtiment, là où le GPS ne passe pas.
     
  • Parkki
    Egalement basée à Lille,  Parkki a développé une application et un capteur destinés à analyser l'utilisation des places de parking, et à informer les automobilistes.
     
  • Aqua-module
    Initialement spécialisée dans les pontons flottants, cette start-up niçoise a développé une bouée connectée. Equipée de différents capteurs, elle peut avoir multiples usages : délimitation des zones de baignades, balisage maritimes, température et qualité de l’eau…
     
  • Milanamos
    Egalement basée à Nice, cette start-up a fondée en janvier 2014 a créé PlanetOptim une première plateforme de planification multimodale. Une solution Saas qui offre aux aéroports et aux compagnies aériennes un outil d’analyse prédictive leur permettant de développer de nouvelles routes et d’analyser les tendances futures.
     
  • Cosmo Connected
    Basée à Lyon, cette start-up a lancé un feu stop pour casques de moto et de vélo associé à une application connectée. Le dispositif associe sécurité visuelle, appel d'urgence aux services d'assistance et aux proches en cas d'accident et transmission des coordonnées GPS.
     
  • BeNomad
    La  société développe des solutions de cartographie, de calcul d'itinéraire et de navigation GPS, à destination des secteurs de la mobilité électrique, de la collecte des déchets, des urgences ou des transports.
     
  • Velco
    Cette start-up nantaise, distinguée à Bordeaux, conçoit le Wink Bar, un guidon connecté doté d’un système de navigation par la lumière, d’un système de géolocalisation en cas de vol et de phares automatiques. Une solution couplée à une plateforme de services dans le tourisme, la livraison à vélo, auprès des collectivités et des particuliers.
     
  • Gazelle Tech
    Basé à Bordeaux, cette start-up développe une technologie brevetée de châssis en matériaux composites qui prêt de créer des véhicules plus légers et moins consommateurs d‘énergie
     
  • Coleen
    Cette start-up bayonnaise a créé une gamme de vélos électriques haut de gamme made in France

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale