Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

IBM se recentre sur le cloud en créant une nouvelle société pour ses services de gestion d'infrastructure IT

Vu ailleurs IBM veut se concentrer sur le cloud computing et va se séparer pour ce faire de sa division en charge des services de gestion d'infrastructure informatique. Elle deviendra une nouvelle société distincte. Cela fait plusieurs années déjà qu'IBM s'est lancé dans une réduction de son activité traditionnelle au profit du cloud et de l'intelligence artificielle.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

IBM se recentre sur le cloud en créant une nouvelle société pour ses services de gestion d'infrastructure IT
IBM se recentre sur le cloud en créant une nouvelle société pour ses services de gestion d'infrastructure IT © 2016 Getty Images

Changement d'organisation pour IBM. Voulant se concentrer sur le cloud computing, l'entreprise va se séparer de sa division de gestion d'infrastructure IT, qui va devenir une nouvelle société cotée en bourse, relate CNBC. Cette nouvelle entité devrait définitivement être créée fin 2021, a précisé Big Blue en détaillant son plan jeudi 8 octobre 2020.

IBM se concentre sur les logiciels et services de cloud hybride
Cette annonce n'est pas si surprenante puisque cela fait plusieurs années qu'IBM s'est lancé dans une réduction de son activité traditionnelle pour se concentrer sur le cloud. "IBM se concentrera sur sa plateforme cloud hybride et ses capacités en intelligence artificielle", a assuré son CEO Arvind Krishna à CNBC. Ce dernier a été nommé à ce poste début 2020, lorsque Virginia "Ginny" Rometty a annoncé qu'elle prendrait sa retraite à la fin de l'année, après huit ans passés à la tête de la société.

IBM souhaite donc devenir un leader dans le domaine des logiciels et service de cloud hybride, permettant aux clients de stocker des données à la fois sur des serveurs privés et dans des cloud publics, qu'ils soient gérés par IBM ou d'autres entreprises comme Amazon ou Microsoft.

Arvind Krishna fut l'architecte principal de l'acquisition de Red Hat, le spécialiste de l'open source pour l'entreprise. Un rachat à 34 milliards de dollars annoncé en octobre 2018 dans le but de doper les capacités d'IBM dans le cloud hybride. La division Cloud et Cognitive software d'IBM, qui comprend Red Hat, produit 5,75 milliards de dollars de chiffre d'affaires lors du second semestre 2020.

Modernisation des infrastructures informatiques
La nouvelle entreprise, temporairement appelée NewCo, aura à sa charge de gérer et moderniser les infrastructures informatiques de ses clients ce qui représente une opportunité de marché de 500 milliards de dollars, selon IBM. "Nous pensons pouvoir générer une forte croissance au sein de l'entreprise grâce à la flexibilité créée avec la transaction", a déclaré Arvind Krishna. "NewCo sera plus agile pour concevoir, gérer et moderniser l'infrastructure des organisations mondiales les plus importantes, a-t-il ajouté. Les deux sociétés seront sur une trajectoire de croissance avec une plus grande facilité pour s'associer et saisir de nouvelles opportunité".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media