Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Île-de-France : Paris, étendard du digital

Avec son futur incubateur de la Halle Freyssinet, le XIIIe arrondissement deviendra l’un des hauts lieux du numérique de la capitale, sans être le seul.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Île-de-France : Paris, étendard du digital
Firefly propose une suite logicielle dédiée à l’audiovisuel et au cinéma, incluant FireCloud Master. © Firefly ; halle freysinet

Ce sera le plus grand incubateur au monde dédié au numérique. Dévoilé fin septembre, le projet 1 000 Startups@La Halle Freyssinet prévoit d’héberger jusqu’à un millier de jeunes pousses dans la Halle Freyssinet, premier bâtiment en béton précontraint édifié en 1927, au cœur du XIIIe arrondissement près de la gare d’Austerlitz. L’édifice réaménagé offrira "entre 25 000 et 29 000 m2 et disposera de 2 500 postes de travail", assure l’architecte Jean-Michel Wilmotte, dont le cabinet s’est vu confier la rénovation des lieux.

Des services destinés aux créateurs d’entreprise et des équipements mutualisés (fab lab, auditorium, salles de réunion, restaurant…) compléteront l’ensemble. Cette réalisation devrait redonner la main à la capitale dans la guerre de communication l’opposant à la Tech City de Londres, sa principale rivale européenne. "C’est un bateau amiral qui servira à donner une représentation iconique de nos industries du numérique", se réjouit Stéphane Singier, conseiller Grand Paris numérique au pôle de compétitivité Cap Digital.

Retrouvez les champions français du numérique des 20 autres régions dans notre dossier spécial

L’ardoise, environ 150 millions d’euros, sera réglée à hauteur de 90 % par l’entrepreneur Xavier Niel, le fondateur du groupe Iliad à l’origine du projet. La Caisse des dépôts et consignations (CDC) apportera le reste. "Nous sommes là pour symboliser la présence de la puissance publique", souligne Jean-Pierre Jouyet, le directeur général du groupe CDC. L’État ne pouvait rester en dehors d’un projet qui rejoint l’ambition de Fleur Pellerin, la ministre déléguée chargée de l’Économie numérique, de créer un lieu constituant l’étendard du digital en France.

La Halle Freyssinet avoisinera les deux universités Paris-Diderot et Pierre-et-Marie-Curie, le laboratoire commun de recherche sur l’internet du futur (Lincs) et l’incubateur Paris Innovation Masséna. "Nous avons besoin de concentrer nos forces et d’accumuler des moyens dans ce quartier me paraît intelligent, apprécie Yves Poilane, le directeur de Télécom ParisTech, dont les locaux sont implantés dans le XIIIe arrondissement. Mais je ne suis pas en train de dire qu’il faut que le XIIIe finisse par concentrer toute la dynamique de l’innovation numérique à Paris."

1 milliard d’euros pour l’innovation

Soutien du futur incubateur, la mairie de Paris refuse, elle aussi, l’idée que le nouveau quartier numérique agisse comme un trou noir aspirant tout ce qui existe alentour. "Tout Paris est une ville numérique et il n’y a pas un quartier plus numérique qu’un autre. Ce qui fait la force de Paris, c’est la multiplicité des initiatives pour la construction de cet écosystème", avance Jean-Louis Missika, adjoint au maire de Paris chargé de l’innovation, de la recherche et des universités.

La ville n’a pas attendu le projet de Xavier Niel pour favoriser l’éclosion d’une filière. De 2008 à 2014, elle aura investi 1 milliard d’euros dans l’innovation en général et le numérique en particulier. Avec les ouvertures prochaines de nouvelles pépinières et hôtel d’entreprises, la capitale disposera de 100 000 m2 pour l’accueil des start-up. La ville et le conseil régional d’Île-de-France ont investi 2,4 millions d’euros pour la réalisation du Grand lieu intégré d’innovation (Glii), un site initié par l’association Silicon Sentier et qui doit se consacrer à la vocation numérique du centre de Paris.

"Le Glii nous permettra de rassembler en un même lieu plusieurs dispositifs de Silicon Sentier dont la Cantine, notre espace de coworking, et le Camping, un accélérateur de start-up lancé en 2011", détaille Adrien Schmidt, le président de Silicon Sentier. Paris n’est pas seul en Île-de-France. Autour émergent d’autres territoires numériques, comme ceux de Plaine Commune, au nord, et de Grand Paris Seine Ouest, au sud-ouest. Ce qui fera l’excellence de l’Île-de-France, ce sera la mise en réseau de ces territoires.

Plusieurs grands groupes de l’économie numérique ont d’ores et déjà pris leurs quartiers dans la capitale. Google a ouvert la voie en installant dans le IXe arrondissement un centre de R&D, un institut culturel et divers services, le tout sur 10 000 m2. Criteo, le leader français de la publicité prédictive, s’est offert quant à lui 10 000 m2, également dans le IXe, pour y faire travailler 300 ingénieurs. Enfin, c’est Microsoft qui a ouvert, en mai, dans le Sentier son incubateur (Spark) disposant de 40 postes de travail…

À découvrir les pépites franciliennes du numérique ci-dessous, on comprend mieux pourquoi !

Auticiel facilite l’insertion des autistes

 

Cedexis tient lieu d’aiguilleur du net

 

Disko déploie des e-stratégies

 

Edjing mixe la musique à travers le monde

 

eNovance explore les nuages

 

Firefly Cinema facilite la postproduction

 

Pricing Assistant optimise les sites d’e-commerce

 

De notre correspondant, Patrick Désavie

Retrouvez toutes les nouveautés de la France du numérique 2015

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale