Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Intel va-t-il tenir son pari dans les tablettes ?

Conforté par le soutien de Dell et les bons chiffres du second trimestre, Intel revendique déjà la deuxième place sur le marché des tablettes. Et il semble en bonne voie pour atteindre son objectif de 40 millions de tablettes en 2014. Mais au prix de lourdes pertes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Intel va-t-il tenir son pari dans les tablettes ?
Intel va-t-il tenir son pari dans les tablettes ? © Antonia Machayekhi

Intel crie victoire. "Nous sommes désormais numéro deux dans les tablettes", clame Brian Krzanich, le patron du groupe, dans sa keynote d’ouverture de son événement IDF qui réunit à San Francisco, du 9 au 11 septembre 2014, ses développeurs, partenaires et clients.

Une allégation confirmée par Stuart Robinson, analyste chez Strategy Analytics : "Selon nos chiffres du deuxième trimestre 2014, que nous comptons publier la semaine prochaine, Intel se hisse à la seconde place sur le marché des processeurs d’application pour tablettes, avec une part de 19%, derrière Apple qui s’arroge 26%."

Au premier trimestre 2014, Intel était classé troisième par Strategy Analytics avec une part de marché de 11%, derrière Apple (30%), qui utilise ses propres processeurs Ax, et Qualcomm (18%). Intel bat donc Qualcomm au deuxième trimestre et devance toujours le taïwanais MediaTek.

deuxième en volume, troisième en valeur 

Voilà les résultats en volume. "En valeur, c’est une autre histoire, tempère Mark Hung, analyste chez Gartner, car Intel vend surtout à des marques blanches qui occupent plutôt l’entrée de gamme du marché, alors qu’Apple et Qualcomm se positionnent plutôt dans le haut de gamme. En revenus, Intel arriverait en troisième place, derrière Apple et Qualcomm."

Chez Brian Krzanich, la confiance est plus que jamais de mise. D’autant qu’il a le soutien d’un acteur et pas des moindres : Dell, troisième constructeur informatique mondial, derrière Lenovo et HP. Le patron du groupe texan, Michael Dell, est venu lui prêter main forte, en présentant, lors du keynote, sa nouvelle tablette Dell Venue 8 7000 Series. Motorisée par un processeur Bay Trail d’Intel, cette tablette de 8,4 pouces est l’une des première sur le marché à intégrer la technologie de caméra 3D RealSense SnapShot du numéro un mondial des semi-conducteurs. Avec une épaisseur de seulement 6 mm, elle est présentée comme la plus fine du marché.

Selon le patron d’Intel, pas moins de 200 modèles de tablettes, motorisées par ses processeurs Clover Trail en 32 nm ou Bay Trail en 22 nm, vont débouler sur le marché. De quoi le laisser confiant dans son objectif d’atteindre 40 millions de tablettes en 2014, quatre fois le chiffre réalisé en 2013. Y arrivera-t-il alors qu’il n’a vendu que 15 millions de pièces au premier semestre 2014 ? Digitimes Research en doute.

Arguant des difficultés de développement sur l’architecture X86 par rapport à l’architecture ARM qui domine le marché, et de la pénurie de composants susceptible d’affecter la chaine d’approvisionnement, le cabinet taïwanais voit Intel atteindre seulement 80% de son objectif avec un peu plus de 31 millions de pièces écoulées en 2014. Un pessimisme que Mark Hung, de Gartner, ne partage pas. "Vue l’évolution des volumes de vente sur le premier semestre, Intel est en bonne voie pour atteindre son objectif, voire le dépasser, explique-t-il. L’essentiel des livraisons s’effectue au troisième trimestre pour le pic des ventes de tablettes en fin d’année."

Objectif Zéro perte en 2016

Le vœu de Brian Krzanich pourrait être exaucé. Mais à quel prix ? Pour convaincre les intégrateurs chinois d’adopter ses puces, il est contraint de leur donner un coup de pouce sous forme de remise sur les prix, d’accompagnement technique et de soutien marketing. Résultat : les pertes sur le segment des mobiles explosent. Elles sont passées de 761 millions de dollars au premier trimestre 2014 à 1,12 milliard de dollars au second trimestre.

Selon les analystes, elles devraient se situer entre 2,5 et 3 milliards de dollars sur l’ensemble de l’année 2014. Mais le patron d’Intel promet la réduction progressive de ces pertes jusqu’à près de zéro en 2016. Pour cela, il mise sur les prochaines générations de ses processeurs pour tablettes : les Cherry Trail  et Broxton en gravure de 14 nm attendus à partir de 2015. Il place aussi beaucoup d’espoir sur ses systèmes Sofia, qui combinent dans la même puce, processeur d’application et modem cellulaire, comme le fait déjà à merveille Qualcomm. Cette solution intégrée est attendue également en 2015.

Avec un tel portefeuille de produits, Brian Krzanich espère devenir assez compétitif pour éviter d’en subventionner l’adoption, comme il le fait aujourd’hui. Une chose est sûre : il doit se battre durement pour à la fois percer sur le marché et gagner sa rentabilité. Le pari n’est pas gagné. Car Intel devra affronter un concurrent à l’appétit d’ogre : MediaTek. Lui aussi veut motoriser 40 millions de tablettes en 2014.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale