Ironhack lève 20 millions de dollars pour accélérer ses formations intensives aux métiers du numérique

Le spécialiste de la formation intensive au numérique Ironhack lève 20 millions de dollars pour accélérer son développement à travers le monde. Dans un contexte marqué par la hausse de la demande en matière de reconversion professionnelle, l'entreprise accélère en particulier en France où elle opère depuis 2017.

Partager
Ironhack lève 20 millions de dollars pour accélérer ses formations intensives aux métiers du numérique

La start-up américaine Ironhack a annoncé ce vendredi 22 janvier 20 millions de dollars, soit 16,5 millions d’euros, auprès de Lumos Capital Group. Endeavor Catalyst participe également au tour de table aux côtés de deux investisseurs historiques : Brighteye et Creas.

Cette levée doit permettre à l’entreprise, spécialisée dans formation intensive aux métiers du digital, d’accélérer son développement en France et à l’international par l’ouverture de nouveaux campus, et de nouer des partenariats au service de l’inclusion dans le numérique avec des acteurs institutionnels, associatifs et privés. Ironhack annonce également consolider son offre de formation en créant un nouveau parcours dédié à la cybersécurité. Elle annonce par ailleurs lancer son offre B2B executive afin d’accompagner les transitions professionnelles et le développement de parcours en alternance.

Des campus en Europe et sur le continent américain
Lancée en 2013 pour combattre à la racine le chômage de masse chez les jeunes, Ironhack propose des formations courtes et intensives aux métiers du numérique, comme UX/UI Designer, Web Developer ou encore Data Analyst. Son objectif est de dispenser aux élèves une formation débouchant sur une insertion rapide et durable sur le marché de l’emploi. Le cursus fait intervenir des coachs carrière qui accompagnent les étudiants et un réseau d’entreprises partenaires, parmi lesquelles Capgemini, Spendesk, Cityscoot ou encore A/B Testy.

Cette levée de fonds s’inscrit dans un contexte de crise marqué par la hausse de la demande en matière de reconversion professionnelle. "Cette crise est également à l’origine de nombreuses opportunités d’emplois dans le secteur du numérique, analyse Manon Pellat, Directrice générale d’Ironhack France. Notre mission de former aux métiers de demain sans aucun prérequis prend donc tout son sens à l’heure où un grand nombre de nos concitoyens sont menacés de perdre leur emploi".

Ironhack est aujourd’hui présent dans neuf pays en Europe et sur le continent américain. Ses campus sont implantés à Madrid, Barcelone, Miami, Paris, Berlin, Amsterdam, Lisbonne, Mexico et Sao Paulo. Selon l’entreprise, 9 diplômés sur 10 trouvent un emploi dans les six mois qui suivent la fin de la formation. En France, où elle opère depuis 2017, Ironhack a formé plus de 900 demandeurs d’emplois et personnes en reconversion. Elle a par ailleurs lancé en 2018 un programme de bourses destinées aux femmes, en partenariats avec Vinted. Le campus parisien s’est également allié à la ville de Paris (ParisCode), Pôle Emploi ou encore Indeed pour "financer la formation de nombreux demandeurs d’emploi et lutter contre la pénurie d’experts du numérique".

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS