Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Jean-Noël Barrot devient ministre délégué au Numérique

Jean-Noël Barrot, député Modem des Yvelines fraîchement réélu, est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Jean-Noël Barrot devient ministre délégué au Numérique
Jean-Noël Barrot devient ministre délégué au Numérique © G.Garitan - CC BY-SA 4.0

Plus d'un mois après la formation du gouvernement d'Elisabeth Borne, chahuté entre temps par les résultats des élections législatives, Jean-Noël Barrot se voit nommer ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications ce 4 juillet à l'occasion du remaniement gouvernemental.
 

Pas de ministre délégué depuis 10 ans

Il prend ce faisant un peu plus d'envergure que ses prédécesseurs, qui n'étaient que secrétaires d'États. La dernière ministre déléguée au Numérique avait été Fleur Pellerin, de 2012 à 2014. Cela va notamment lui permettre d'assister systématiquement au conseil des ministres, et pas seulement lorsque l'ordre du jour le concernera.

Âgé de 39 ans, docteur en économie ayant fait ses études à Sciences Po et HEC, il enseigne pendant quatre ans à la MIT Sloan School of Management avant de revenir comme professeur associé à HEC Paris. Il se lance en politique dès 2015 et est élu député des Yvelines sous pavillon Modem en 2017. En décembre 2018, il devient également Secrétaire Général de son parti politique.

méconnu du secteur

Sa nomination n'était pas particulièrement anticipée par l'écosystème du numérique en France, milieu dans lequel il n'a pas eu d'activité notable jusqu'à présent. Ce choix résulte sans doute en partie d'enjeux stratégiques liés à l'alliance entre La Republique en marche et le Mouvement démocrate. Néanmoins, en tant qu'économiste, il s'est penché sur l'innovation en entreprise, domaine pertinent pour la French Tech.

Sur le plan politique, on compte parmi ses actions le fait d'avoir été rapporteur de la loi pour la croissance et la transformation des entreprises (dite "loi PACTE") en 2019, d'avoir été chargé de mission en 2021 pour planifier la sortie de crise et le rebond économique des territoires, et d'avoir été rapporteur en 2022 d'un projet de loi en faveur des entrepreneurs et travailleurs indépendants (accompagnement pour la création d'entreprise, simplification des démarches...).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.