Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Joe Biden annule les mesures de l'ère Trump contre TikTok et ouvre une enquête

Vu ailleurs La menace d'interdire TikTok aux Etats-Unis, c'est fini. Joe Biden a révoqué les décrets de Donald Trump visant à bannir TikTok, WeChat et huit autres applications des Etats-Unis. Le président demande au département du Commerce d'évaluer les risques et d'établir des critères afin de "protéger la sécurité nationale et les données personnelles des citoyens américains".
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Joe Biden annule les mesures de l'ère Trump contre TikTok et ouvre une enquête
Joe Biden annule les mesures de l'ère Trump contre TikTok et ouvre une enquête © Flickr - Solen Feyissasolen

Le président Joe Biden a révoqué les mesures adoptées par Donald Trump à l'encontre des applications détenues par des entreprises chinoises. A la place il diligente une enquête pour étudier les risques potentiels et réfléchir aux règles possibles pouvant protéger les données des citoyens américains, comme le rapporte CNBC.

Une enquête pour évaluer les risques
Le président a fixé des critères pour que le gouvernement évalue les risques concernant les applications détenues par certaines puissances étrangères. Ce nouveau décret demande département du Commerce d'examiner les applications liées à ces puissances étrangères et dire ce qui doit être considéré comme un "risque inacceptable". Cela vise également à identifier l'ensemble des applications logicielles pouvant présenter un risque pour la sécurité nationale ou les américains.

Il est aussi demandé au département du Commerce de se rapprocher d'autres agences afin d'établir des recommandations pour protéger les données des utilisateurs américains, comme les données personnelles ou encore les données biométriques que TikTok cherche à collecter.

Un changement de politique puisque Donald Trump avait adopté une série de décrets tendant tout simplement à bannir TikTok, WeChat et huit autres entreprises des Etats-Unis. Si l'application de partage de vidéo de courte durée détenue par ByteDance a pu perdurer sur le territoire américain, c'est seulement au prix d'une bataille acharnée devant les tribunaux. La vente des actifs américains à une société américaine, comme Microsoft ou Oracle, fut même évoquée lors de l'adoption des premiers décrets présidentiels.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.