Actualité web & High tech sur Usine Digitale

L'Afnum, la nouvelle voix des industriels français du numérique

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le Gitep Tics, le Simavelec et l’USPII-SIPED-SNSII s’associent au sein de l’Alliance française des industries du numérique ou Afnum. Ces trois organisations professionnelles marquent ainsi leur prise de conscience de la convergence numérique en cours. Détails de l’organisation et des chantiers le 17 juin.

L'Afnum, la nouvelle voix des industriels français du numérique
Georges Karam, PDG fondateur de Sequans Communication, devient président de l'Afnum. © Sequans Communications

Même s’ils ne sont qu’une soixantaine, les industriels français du numérique veulent se faire entendre. Aux côtés de l’Afdel (éditeurs de logiciel) et du Syntec Numérique, (société de services et logiciels), il y aura désormais l’Afnum, pour Alliance française des industries du numérique, présidée par Georges Karam, PDG fondateur de Sequans Communication. Elle est née du rapprochement de trois organisations professionnelles : le Gitep Tics, pour l’industrie des télécommunications, le Simavelec pour l’audiovisuel, et l’USPII-SIPED-SNSII pour la photographie. À eux trois, ils représentent 60 000 emplois et un chiffre d’affaires de plus de 10 milliards d’euros. Airbus D.S., Nokia, Apple, Canon, Kodak, Technicolor ou encore Toshiba comptent parmi ses membres.

Convergence numérique

"La décision de se rassembler résulte de la convergence des métiers et des secteurs que sont l’électronique grand public, le numérique, les réseaux, les terminaux, la photographie, les objets connectés... tous ces équipements qui sont constitutifs du socle indispensable à la société numérique", explique Stéphane Elkon, délégué général de cette nouvelle structure (ex-Simavelec). Ce dernier tient toutefois à bien marqué la différence avec les autres acteurs du numérique. "Nous ne sommes ni les opérateurs, ni les éditeurs ou les SSII, ni les géants de l’informatique", précise-t-il.

Comme l’étaient le Gitep, le Simavelec et les syndicats de la photo,"l’Afnum est bien une organisation professionnelle, qui exprime l’expression commune de nos entreprises membres", précise également Stéphane Elkon. Mais quelle expression ? Que veut défendre l’Afnum ? Formation ? Fiscalité ? Implication dans les nouvelles Solutions pour l’industrie du futur ? "Le détail de la composition du comité d’organisation et de nos actions sera dévoilé le 17 juin, lors d’un événement de lancement", répond le délégué général de l’Afnum. On attendra donc.

Aurélie Barbaux

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale