Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L’Allemagne et la France font to-do list commune pour une Europe numérique

A l’issue de la conférence franco-allemande sur le numérique, Emmanuel Macron et son homologue allemand Sigmar Gabriel ont fait le point sur quelques déclarations d’intention et des actions concrètes à mettre en place comme la création d’un statut de JEI (jeune entreprise innovante) commun ou la création de l'académie franco-allemande de l’industrie du futur.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L’Allemagne et la France font to-do list commune pour une Europe numérique
Emmanuel Macron à l'Elysée lors de la conférence franco-allemande sur le numérique le 27 octobre 2015. © Emmanuelle Delsol

L’Allemagne et la France ont désormais, si ce n’est une feuille de route commune, tout du moins une liste d’actions conjointes pour accélérer le développement numérique européen.

 

A l’issue de la journée de conférence franco-allemande du numérique qui s’est tenue à l’Elysée le 27 octobre, c’est Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, qui les a présentées, en son nom et en celui de son homologue, le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel, ministre de l’Economie et de l’Energie.

 

Objectif : "mettre en œuvre une coopération bilatérale qui donnera un puissant élan à la création et à la croissance des start-up et des entreprises innovantes, à la numérisation de l’industrie, à l’expansion du big data et de l’Internet des objets ainsi qu’au développement de connaissances et compétences dans le domaine du numérique en Europe. Ils continueront notamment à œuvrer ensemble à l’émergence d’un marché unique du numérique en Europe et à l’élaboration d’une stratégie européenne en la matière."

 

L’ensemble des intentions et actions conjointes sont accessibles dans le discours d’Emmanuel Macron ci-dessous.

Quelques-unes des actions envisagées :

Demande à la Commission d’accélérer son analyse du rôle économique et social des plates-formes
Engagement à signer une convention bilatérale portant sur la création d’un statut de "Jeune entreprise innovante" commun
Mise en place de "Programmes pour les start-up" visant à réduire les freins au développement de start-up européennes
Confirmation de la création d’une Académie franco-allemande de l’industrie du futur par l’Institut Mines-Télécom et la Technische Universität München
Discussion pour instaurer, d’ici à la fin 2015, une coopération entre les plates-formes Industrie 4.0 et Industrie du futur
Demande à l’Institut Mines-Télécom en France et au Smart Data Innovation Lab en Allemagne de renforcer leur coopération pour étudier des cas d’usage de données dans différents secteurs de l’économie
Coordination des efforts à l’échelon européen autour du cloud, pour créer un label garantissant la sécurité et l’intégrité des données stockées et d’un label prévoyant différents niveaux de sécurité et de protection des données, et collaboration sur un certificat commun attestant le respect de la confidentialité de ces données
Incitation de l’Union européenne à davantage soutenir le développement de l’innovation ouverte et locale et des fablabs, hackerspaces et makerspaces
Soutien des efforts conjoints de Bpifrance et KfW via la plate-forme d’investissements conjoints en capital-risque du Fonds européen pour les investissements stratégiques et des banques de développement nationales (EFSI-NPI joint equity platform) en partenariat avec Cassa Depositi e Prestiti, d’autres institutions financières publiques européennes et le Fonds européen d’investissement (FEI)

Discours d’Emmanuel MACRON et de Sigmar GABRIEL

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media