L'amende de 1,1 milliard d'euros infligée à Apple réduite de deux tiers

De 1,1 milliard d'euros, l'amende passe à 372 millions d'euros. Mais cela n'est pas suffisant. Apple, qui voit la cour d'appel de Paris réduire drastiquement la sanction record prononcée à son encontre par l'Autorité de la concurrence pour abus de position dominante, a déjà annoncé vouloir se pourvoir en cassation.

Partager
L'amende de 1,1 milliard d'euros infligée à Apple réduite de deux tiers

Une amende record finalement réduite à un tiers de la somme originale. La sanction pécuniaire de 1,1 milliard d'euros prononcée à l'encontre d'Apple vient d'être réduite à 372 millions d'euros par la cour d'appel de Paris. Cette information est rapportée par Reuters le 6 octobre 2022 et concerne des accusations d'abus de position dominante visant le concepteur des iPhones et iPads.

Un taux revu à la baisse

L'Autorité de la concurrence avait prononcé cette amende en 2020. Il était reproché à l'entreprise américaine d'avoir abusé de sa position face à ses revendeurs en leur imposant des clauses contractuelles très restrictives. L'Autorité de la concurrence reprochait alors trois pratiques anticoncurrentielles à Apple : la restriction de la clientèle des grossistes, la pratique des prix imposés (pour que les revendeurs alignent leurs prix sur ceux pratiqués par Apple), et l'abus de sa position pour rendre économiquement dépendant les revendeurs "Apple Premium Reseller" (APR).

La cour d'appel a retenu l'accusation d'abus de position dominante vis-à-vis des revendeurs mais pas celle selon laquelle Apple imposait les prix. Concernant la restriction de clientèle des grossistes, la cour a réduit la portée temporelle de l'accusation. Enfin, et surtout, le taux appliqué pour calculer l'amende globale a été revu significativement à la baisse.

Si cette décision peut être interprétée positivement par Apple, l'entreprise a d'ores et déjà annoncé vouloir se pourvoir en cassation car elle veut obtenir l'annulation pure et simple de la décision de l'Autorité de la concurrence. Une troisième manche devrait donc se jouer.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS