Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L’avenir du paiement sans contact passe par la communication

Bruno Vanryb, président et cofondateur d’Avanquest Software, également administratateur du Syntec Numérique, revient sur les dernières conclusions du baromètre de l'innovation réalisé par Odoxa, en partenariat avec L’Usine Digitale, Le Parisien, 01Net, et BFM Business.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L’avenir du paiement sans contact passe par la communication
L’avenir du paiement sans contact passe par la communication © wikimedia commons

Pour notre sondage rendez-vous de l’innovation de janvier 2015 réalisé par Odoxa pour Syntec Numérique, nous avons souhaité interroger les français sur une innovation dont on parle assez peu mais qui se répand rapidement : le paiement sans contact qui permet de régler jusqu’à 20 euros avec une carte de crédit sans avoir besoin de l’insérer dans un lecteur ni de composer son code secret.

Les résultats sont sans appel, puisque 57% des français ne trouvent pas utile la fonction de paiement sans contact et 43% d’entre eux ne voient pas l’intérêt d’utiliser ce type de fonction. Seule petite ouverture, 15% des possesseurs de cartes de crédit savent que cette fonction existe et l’utilisent ou l’ont déjà utilisé une fois.

Ces résultats sont assez surprenants concernant une innovation majeure qui simplifie considérablement les petites transactions quotidiennes effectuées par les français dans le cadre de leurs achats de proximité.

Il apparait clairement à la lecture de ces résultats que l’adoption d’une évolution technologique majeure n’est jamais acquise par avance, surtout lorsqu’elle touche directement au porte-monnaie des français.

Bien sûr les raisons de cette désaffection sont diverses et dépendent aussi de l’âge et de la catégorie professionnelle des sondés mais il n’en reste pas moins vrai que l’intégration dans la majorité des cartes de crédit d’une puce de paiement sans contact n’est pas perçue comme une évolution suffisamment intéressante par nos concitoyens.

Ce que cela démontre c’est que l’innovation pour l’innovation, que ce soit dans le numérique ou ailleurs, ne garantit pas l’adoption par les utilisateurs de nouvelles habitudes qui bousculent leurs usages.

Cela ne veut pas dire que le paiement sans contact n’a pas d’avenir, bien au contraire. Il passe forcément par un travail de communication, d’explication et une courbe d’apprentissage, pour le faire rentrer dans notre quotidien.

Tout cela les grand industriels du numérique le savent et la généralisation des smartphones ou des objets connectés se fait grâce à une communication très active et très en amont. Le paiement sans contact ayant été rajouté de façon automatique sur des cartes de crédit par la plupart des banques qui n’ont pas forcément l’habitude de lancer ce type de projet peut expliquer le déficit de connaissance et d’adoption. C’est donc à elles de se réunir maintenant pour travailler cet aspect en répliquant dans la manière de communiquer et de diffuser les méthodes marketing déjà éprouvées dans le secteur des nouvelles technologies.

C’est un prix somme toute très modéré à payer pour donner aux français l’envie de changer leurs habitudes de paiement tout en se sentant en plein sécurité.

Bruno Vanryb, administrateur du Syntec Numérique

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale