L'e-santé en Chine, un marché de 110 milliards de dollars à prendre en 2020

Selon une étude de Boston Consulting Group, le digital est en train de révolutionner le secteur de la santé en Chine.

De quoi générer une opportunité de marché de 110 milliards de dollars en 2020. Mais qui va en profiter?

Partager
L'e-santé en Chine, un marché de 110 milliards de dollars à prendre en 2020
Attente interminable pour une prise de rendez-vous, saturation des grands hôpitaux… Autant de difficultés chroniques du système de santé en Chine qui appartiendront bientôt au passé. Car la digitalisation du secteur est bel est bien lancée. Elle intervient à tous les niveaux, du diagnostic au traitement, en passant par la prise de rendez-vous ou la distribution de médicaments, pour désengorger progressivement les services médicaux chinois. C’est la conclusion du rapport China’s Digital Health-Care Revolution de Boston Consulting Group (BCG).
Réorientation des investissements
Pour les industriels de la santé digitale, l’opportunité est immense. Selon BCG, elle représente un marché potentiel de 110 milliards de dollars en 2020, contre 3 milliards en 2014. "Une part importante de ce chiffre viendra de la réorientation des investissements en santé vers des services numériques, estime Olivier Wierzba, directeur associé au cabinet. 95 milliards iront aux soins en santé et 15 milliards à l'e-commerce."
Le cabinet anticipe le boom de l'accompagnement individuel et personnalisé des personnes, notamment atteintes de maladies chroniques. Les investissements dans ce segment passeront de 9 milliards de dollars en 2017 à 35 milliards en 2020. La communication en ligne patient-médecin connaîtra, elle aussi, un essor important, grimpant de 7 milliards de dollars en 2017 à 26 milliards en 2020.
Baidu ET Alibaba dans la course
Entreprises du numérique, groupes pharmaceutiques, distributeurs, mutuelles… Tous les acteurs impliqués dans le secteur de la santé devront s’adapter pour rester dans la course. Les géants chinois de l’internet ont déjà saisi l'opportunité de cette révolution. C'est le cas du groupe de médias et moteur de recherche Baidu qui offre désormais aux consommateurs de nouveaux services de santé en ligne : prise de rendez-vous médicaux, diagnostics, etc. Le numéro un local du e-commerce, Alibaba, se lance aussi sur le marché avec des pharmacies accessibles en ligne.
Les acteurs traditionnels de la santé ne sont pas en reste. Distributeurs et pharmacies explorent activement le potentiel de l'e-commerce. Ainsi, Shanghai Pharmaceuticals s’est allié avec le site Jing Dong pour créer une plateforme de commerce en ligne. L'assureur Ping An Assurance a lancé une nouvelle application, Ping An Good Doctor, qui offre des consultations en ligne. Des sociétés financées par le capital-risque comme Chunyu ou Xingren Doctors entrent dans la course avec des services de consultations à distance.
Les acteurs occidentaux Absents
Pour l’heure, les acteurs occidentaux semblent absents. Pourtant, le cadre réglementaire devient de plus en plus favorable. Le gouvernement, qui a investi 9,5 milliards de dollars dans le développement du dossier médical numérique, fait tout pour booster le secteur de santé digitale. Cette révolution est aussi rendue possible par la digitalisation de la société chinoise, avec la banalisation des mobiles et des services basés sur le big data ou l’Internet des objets.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS